Archives de Catégorie: Beauté

30 cm

Ne vous méprenez pas quant au titre de mon article, il ne sera ici que question de cheveux. Mes cheveux et moi, tout une histoire, que dis-je un poème, et je suis très difficile en poésie… Mes cheveux font ma fierté, depuis toute petite on ne cesse de me dire que j’ai de beaux cheveux, une belle qualité, un beau blond cendré naturellement méché, alors comment ne pas devenir légèrement obsédé par cet atout féminin … Après 1 an à ne pas les changer, à retrouver ma couleur naturelle, à les laisser vivre leur vie, à juste couper les pointes de temps en temps, voilà que j’ai envie de changer leur couleur. Mais à chaque fois que je le dis, on me répond instantanément « oh non, ta couleur est joli! » ou « oh pourquoi ça te va si bien! » Ouais culpabilisez moi, comme si c’était si facile de changer de casque … Et puis j’ai fini par céder aux sirènes d’Instagram et de ses influenceuses et, armée de mon album Pinterest, sur un coup de tête, délestée des nénettes, je suis allée chez le coiffeur et j’ai fait couper. J’ai fait rendre légèrement plus naturelle ma couleur naturelle, fonçant légèrement quelques longueurs trop affadis par le soleil et puis voilà, elle a pris ses ciseaux et m’a enlevé une petite trentaine de centimètres. Maintenant je fais partie de la grande tribu des filles au carré plongeant, flou.

Et puis de toute façon ça repousse, et les miens poussent vite.

 

Lire la suite

Publicités

1 commentaire

Classé dans Beauté, Mode

Chassez le naturel, il revient au galop

Je crois que c’est parce que j’ai tendance à tricoter trop serré que mes torsades sont moches ! Mais n’allait pas croire que je ne pense qu’AU tricot, en passant à la pharmacie, je n’ai pu résisté à l’appel d’une nouvelle crème, la bb crème éclat de safran de Taaj.

bb crème éclat de safran taajElle me criait très discrètement,  » achète-moi, essaie-moi …« , avant de me chantonnait la chanson de Kaa le serpent du livre de la jungle :

« aie confiance,

crois en moi

que je puisse

veiller sur ta peau

mets-moi sans méfiance,

je suis là,

aie confiance,

ta peau sera mate et confortable,

douce et lumineuse,

laisse tes sens glisser vers ces délices tentatrices  » 

Les produits Taaj sont comme Le livre de la jungle de R. Kippling, une version occidentale de trucs traditionnellement indiens, pour 18 euros et des poussières, je me suis laissée tenter, ce qui tombait bien car j’ai quasiment fini la Garnier et je déteste être en rade de crème, fond de teint ou crème teintée … Mais une semaine après, ai-je eu raison de croire Kaa ou m’a-t-il trahit comme il a trompé Mowgli ?

Je suis assez satisfaite de cette crème qui répond bien à mes attentes : éclat, hydratation, matité, confort, unification, et bonne tenue en toutes circonstances (milieu froid, surchauffé, climatisé, venteux, ou humide). Attention cependant si vous avez la peau à tendance sèche, appliquez un sérum hydratant en dessous pour un confort tout au long de la journée. Je n’ai rien à lui reprocher, même pas sa couleur un peu rose, car elle s’adapte très bien à ma carnation, ni même sa texture un peu épaisse car elle fond sur la peau et laisse un fini doux, velouté et aussi léger qu’un voile, sa tenue est top, il n’y a qu’à voir la couleur du coton le soir au démaquillage, souvent il en reste plus rien, son odeur discrète est parfaite, et elle ne s’oxyde absolument pas. ADOPTE !

1 commentaire

Classé dans Beauté

Errances olfactives

Depuis quelques temps, je teste des parfums, pour économiser le dernier pschitt de La Petite Robe Noire, pour vider ma boîte à échantillons de parfum et aussi au cas où je ferai une belle découverte. Je change donc assez souvent d’odeur. Après quelques semaines à sentir La vie est Belle de Lancôme, Amor Amor de Cacharel, j’embaumais Shalimar initial de Guerlain , puis Elie Saab le Parfum, pour finir avec Elle l’aime de Lolita Lempicka. L’Homme ne semblait pas avoir remarqué mes errances olfactives. Je n’avais pas de commentaires. Puis un soir après un rendez-vous pro à Marseille, l’Homme rentra à la maison avec un petit sac d’une grande parfumerie, me le tendit en me disant « Tiens c’est pour toi« . J’ouvris le paquet: Ma La Petite Robe Noire de Guerlain. Je sautais littéralement de joie. « J’ai remarqué que tu n’en avais plus » Oh merci l’Homme qui a remarqué que je ne portais plus La Petite Robe Noire, par contre je dois comprendre que mes essais n’ont pas été très concluants.

J’ai déjà parlé de La vie est Belle ici et d’Amor Amor  , mais qu’en est-il des trois autres ?

shalimar initialShalimar Initial a un départ assez intéressant, très moderne, qui n’a absolument rien avoir avec Shalimar, et c’est une adepte de Shalimar qui vous dit ça ( la preuve  ). Il sent la rose, mais une rose moderne, un peu l’iris pour adoucir et poudrer, la vanille et la fève tonka. Il a un départ fleuri, frais et moderne et un fond très poudré, trop poudré pour moi lui donnant sur ma peau un côté un peu vieillot qui me rappelle l’odeur de poudre de mon arrière-grand-mère.

Elie Saab le parfumElie Saab le parfum est très/trop classique à mon goût. Il sent la fleur d’oranger, le jasmin, le patchouli ( beaucoup), le bois de cèdre et le miel sans cependant être écœurant, mais il ne me correspond pas.

elle l'aimeJ’avais placé beaucoup d’espoir en Elle l’aime de Lolita Lempicka, pensant retrouver un je-ne-sais-quoi d’ Aôd me rappelant la plage avec ses odeurs d’agrumes, de fleurs, de coco et ses senteurs marines. Elle l’aime sent lui le citron vert, la fleur de coco et le jasmin, mais je le trouve très fade, donc peu intéressant. Il sent très bon au départ mais ce qui reste sur ma peau est très commun.

Poster un commentaire

Classé dans Beauté, J'ai testé ...

Y’a plus de saison ma p’tite dame !

La douceur printanière de ce milieu d’hiver, en Europe parce qu’outre atlantique, ils se caillent,  me donne des envies de rouge. En effet, mes envies couleurs varient en fonction des saisons. D’une saison à l’autre je ne porte pas les mêmes couleurs, pour mieux les accorder à mon teint. Ainsi ai-je toujours un mal fou à répondre à la question « quel est ta couleur préférée ? », parce qu’en fait cela dépend de la saison, et aussi de mon humeur, mais ne compliquons pas plus les choses.

En ce moment je suis presque mono-maniaque du rouge, normalement cela m’arrive vers mars -avril, ça doit être du aux températures ou au fait que durant des années ( toute mon adolescance), je me suis interdite de porter du rouge, pensant que le rouge n’allait pas aux blondes, ce qui est archi-faux, il faut juste trouver le bon rouge. J’ai donc acheté:

  • le rouge à lèvres absolu nu de Lancôme en rouge (coloris 102), dont je suis très contente car c’est exactement ce que je cherchais, un vrai rouge vif mais en brillant, plus facile à porter au quotidien. En plus d’avoir une superbe couleur qui flatte mon teint clair et me donne bonne mine, il est hyper confortable et hydrate mes pauvres lèvres desséchées.
  • de la laine rouge Plassard, je ne sais toujours pas quoi en faire mais je vais trouver …
  • encore de la laine mais rouge claire et de la marque Rico ( en commande), afin de faire ce poncho pour la Puce : http://www.garnstudio.com/lang/fr/visoppskrift.php?d_nr=b16&d_id=1&lang=fr poncho dropsdesign
  • 2 vernis rouge : mon premier Kiko ( et pas mon dernier), et un gemey
  • des chaussures rouges nafnaf, repérées  à l’automne, je les guettais pour les soldes et je les ai eu à -50% Yeahhh !
  • Ce diaporama nécessite JavaScript.


Poster un commentaire

Classé dans Beauté, Ma vie de Maman, Mode

Parfois les bêtises ont du bon, mais seulement parfois

La Mini débarqua sans crier garde dans le salon, je ne l’entendis pas mais la sentis. Elle s’était aspergée de parfum. Un cri d’exaspération sortit de ma gorge, avant de rapidement me raviser et de lui demander ce qu’elle avait mis comme parfum. « Ton parfum« , me répondit-elle penaude, pourtant je ne reconnaissais ni mon Aqua Allegoria Jasminora ni mon Shalimar d’amour, ni même ma Petite Robe noire, ce qui me rassura qu’elle n’ait pas fini le fond qui me restait. Je lui fis signe de s’avancer pour mieux la renifler. Punaise qu’est-ce qu’elle sentait bon. Devant tant d’émerveillement, elle me montra ce qu’elle avait mis et revint avec un échantillon à moitié vide d’Amor Amor de Cacharel.

amor amor

Je n’avais jamais pensé essayer Amor Amor de Cacharel, pourtant j’en ai 4 échantillons dans ma boîte, le pensant trop lourd, trop sirupeux et surtout trop porté, pour ne pas dire trop commun. Depuis une semaine, je porte donc Amor Amor, et il sent plutôt bon, même si sur ma peau, il ne sent pas aussi bon que sur la peau de la Mini. Il a une bonne tenue, il tient toute la journée, sur la Mini il sentait même encore après la douche, et a senti dans ses cheveux jusqu’au lavage ( 3 jours plus tard ). Il a un départ un peu acidulé avec la mandarine et le cassis, un cœur fleuri-sucré grâce au mélange de jasmin, d’abricot, de pêche et de muguet, et un fond plutôt chypré avec le musc blanc, l’ambre et le patchouli qui reste cependant en sourdine. Niveau prix, il est abordable (52 e les 50ml)  et encore plus si l’on attend un -20% .

2 Commentaires

Classé dans Beauté, J'ai testé ..., Ma vie de Maman

Méthode coué 2

Mes rideaux ne faisant pas toujours l’effet escompté, j’ai testé le parfum bonne humeur en adoptant temporairement, le temps de deux échantillons La vie est belle de Lancôme.

la vie est belle

 

Lancôme nous dit « Embellissez votre vie avec le nouveau parfum pour femmes, la vie est belle. » Le message me plaît mais qu’en est-il de l’odeur ?

Ce parfum est composé d’Iris, de jasmin, de fleur d’oranger, de vanille, de fève tonka, de cassis, de poire, de praline et de patchouli. Selon moi, il a un départ sophistiqué et délicat, puis devient sucré mais reste frais.Il n’est pas entêtant du tout, il est même très équilibré. Par contre je ne trouve pas qu’il évolue, du moins en fin de journée, je ne le sens plus sur moi, ce qui m’énerve car j’aime bien renifler mon parfum dans mon col pendant la journée et surtout le soir quand je ne le sens plus lorsque je bouge. Ma petite famille ne m’a pas dit que je sentais bon ni même que je puais. Ils ne m’ont absolument rien dit, ce qui me laisse dubitative. La Puce qui passe beaucoup de temps sur moi, ne sent pas forcément … Pourtant ce parfum sent bon et je l’aime bien. J’hésite donc à mettre 54 euros pour 30ml.

1 commentaire

Classé dans Beauté

J’ai testé … le démaquillage au liniment oléo-calcaire

A la naissance de la Puce, j’ai acheté un lot de gros pots de liniment oléo-calcaire, parce que je voulais ce qu’il y a de mieux pour les petites fesses de mon bébé. Le liniment s’est avéré être une horreur pour ses petites fesses: érythème, mycoses, bref à arrêter d’urgence. Je me retrouve donc avec du liniment sans savoir quoi en faire. N’aimant pas gaspiller, j’ai décidé de le « recycler » en démaquillant.

gifrer-liniment-oleocalcaire

1. Comment est la texture ?

Pour celles qui ne connaissent pas ( celles qui ne sont pas encore maman), le liniment oléo-calcaire est un mélange d’huile d’olive ( extraite par première pression à froid) et d’eau de chaux ( et c’est tout!), ce qui nous donne la texture d’un lait de toilette super gras.

2. Comment l’appliquer ?

Comme un lait classique: on en met une grosse noisette sur visage sec avec les doigts, on masse bien pour décoller les impuretés et dissoudre le maquillage (ça marche aussi pour les yeux) et on enlève l’excédent avec un gant mouillé. Pour parfaire le tout, on passe un coton imbibé de lotion tonique et on admire son coton qui reste tout blanc et tout propre.

3. Est-ce vraiment efficace ?

Vous avez vu la couleur de votre coton de tonique ?

4. Et l’odeur dans tout ça ?

Bon là, on aime ou on n’aime pas l’odeur d’huile d’olive. Personnellement je trouve que ça pue. Ca n’a rien de glamour, mieux vaut prévoir une lotion tonique qui sent bon après (pour ôter le gras) et pour rester sur une odeur agréable.

5. A long terme, n’est-ce pas un peu gras ?

Si l’on prend bien la peine d’enlever l’excédent et que l’on ne zappe pas la lotion tonique adapté à sa peau, je ne pense pas. Tous les maquilleurs, vous le diront, rien de tel que l’huile pour démaquiller parfaitement.

6. Est-ce cher ?

Bien moins cher qu’un démaquillant classique, aux alentours de 10 euros le gros pot de 500ml.

2 Commentaires

Classé dans Beauté, J'ai testé ...