Archives mensuelles : septembre 2014

Ma fashion obsession

Depuis un an, un an au moins, je voulais un jean’s boyfriend, mais pas n’importe quel jean’s boyfriend, un qui ne soit pas constellé de trous, pas trop destroy, pas tâché et surtout qui me sied, le plus dur à trouver en fait. Parce qu’en fait, mais vous le savez déjà fidèles lecteurs et lectrices, je ne suis pas parfaite, et il ne suffit pas que je porte un vêtement pour que je le sublime, (ça c’était avant), c’est plutôt le vêtement qui va me mettre en valeur. J’avais trouvé une nouvelle quête, en plus de celle du fond de teint idéal, que je n’ai toujours pas trouvé, la quête du boyfriend parfait ( et qui ne coûte pas un bras). C’est donc parée de deux mignonnes petites boulettes, à une semaine de ma reprise du travail que j’ai trouvé le jean’s qui avait tout, le boyfriend portable en toute circonstances, qui me va bien et dont le prix n’est pas à 3 chiffres ( oui pour ne pas changer mon quotidien, je suis encore fauchée, la faute à un travail certes mais un travail trop loin pour être rentable …). Et ce jean’s je l’ai trouvé chez Mango, sinon pour les plus gros budgets, il y a le boyfriend Levi’s qui est topissime aussi.

Bon maintenant je peux partir en quête du pull norvégien parfait, qui ne coûte pas un bras, qui soit en laine naturelle toute douce et duveteuse et qui soit réellement tricoté en rond, parce que le temps que je me le tricote, l’hiver sera fini …

 

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Mode

Le blues de la rentrée

Après un été moyennement ensoleillé, on va encore me dire que je suis blanche comme un caché alors que non j’arbore un bronzage doré, les filles sont blondes platines, et mes longueurs aussi et, toute la famille a repris le chemin de l’école : rentrée au cp pour la Mini, à la crèche pour la Puce et reprise du travail pour moi. Même l’Homme a fait son retour car, l’Homme a pris 2 semaines de congé en août, gâchés par le fait qu’il a fallu me trouver un logement ! Voilà après l’euphorie de la réussite du concours, la douche froide de l’affectation dans l’académie voisine ( mais pas la voisine que je voulais, où je n’avais qu’un fleuve à passer), la voisine où je passe le même fleuve mais plus nord, plus froid, plus paumée aussi … Inutile de vous dire que je vais travailler à reculons et que je me languis les prochaines vacances qui vont être trop courtes … comme toujours. Oui parce que ce n’est pas « très loin » mais un poil trop loin pour rentrer tous les soirs à la maison, me voilà donc célibataire sans enfants quelques jours par semaine, vivant dans un studio d’étudiant, où la pièce principale est quasiment aussi grande que ma chambre à coucher !

Lorsque j’ai laissé les filles ce matin à l’école et la crèche, j’étais bien contente de vivre dans le sud et de devoir arborer de grosses lunettes noires dès 8 heures du matin, les autres mamans n’y ont vu que du feu, mais je n’ai pas pu berner la crèche, no comment. Mes bébééééés, je veux mes bébéééééés ! Mes bébés ne sont plus vraiment des bébés, mis à part l’heure du coucher où elles me réclament, elles ont l’air de très bien vivre sans moi, chose que moi j’ai beaucoup plus de mal …

 

 

Poster un commentaire

Classé dans Ma vie de Maman