Archives mensuelles : janvier 2014

Errances olfactives

Depuis quelques temps, je teste des parfums, pour économiser le dernier pschitt de La Petite Robe Noire, pour vider ma boîte à échantillons de parfum et aussi au cas où je ferai une belle découverte. Je change donc assez souvent d’odeur. Après quelques semaines à sentir La vie est Belle de Lancôme, Amor Amor de Cacharel, j’embaumais Shalimar initial de Guerlain , puis Elie Saab le Parfum, pour finir avec Elle l’aime de Lolita Lempicka. L’Homme ne semblait pas avoir remarqué mes errances olfactives. Je n’avais pas de commentaires. Puis un soir après un rendez-vous pro à Marseille, l’Homme rentra à la maison avec un petit sac d’une grande parfumerie, me le tendit en me disant « Tiens c’est pour toi« . J’ouvris le paquet: Ma La Petite Robe Noire de Guerlain. Je sautais littéralement de joie. « J’ai remarqué que tu n’en avais plus » Oh merci l’Homme qui a remarqué que je ne portais plus La Petite Robe Noire, par contre je dois comprendre que mes essais n’ont pas été très concluants.

J’ai déjà parlé de La vie est Belle ici et d’Amor Amor  , mais qu’en est-il des trois autres ?

shalimar initialShalimar Initial a un départ assez intéressant, très moderne, qui n’a absolument rien avoir avec Shalimar, et c’est une adepte de Shalimar qui vous dit ça ( la preuve  ). Il sent la rose, mais une rose moderne, un peu l’iris pour adoucir et poudrer, la vanille et la fève tonka. Il a un départ fleuri, frais et moderne et un fond très poudré, trop poudré pour moi lui donnant sur ma peau un côté un peu vieillot qui me rappelle l’odeur de poudre de mon arrière-grand-mère.

Elie Saab le parfumElie Saab le parfum est très/trop classique à mon goût. Il sent la fleur d’oranger, le jasmin, le patchouli ( beaucoup), le bois de cèdre et le miel sans cependant être écœurant, mais il ne me correspond pas.

elle l'aimeJ’avais placé beaucoup d’espoir en Elle l’aime de Lolita Lempicka, pensant retrouver un je-ne-sais-quoi d’ Aôd me rappelant la plage avec ses odeurs d’agrumes, de fleurs, de coco et ses senteurs marines. Elle l’aime sent lui le citron vert, la fleur de coco et le jasmin, mais je le trouve très fade, donc peu intéressant. Il sent très bon au départ mais ce qui reste sur ma peau est très commun.

Poster un commentaire

Classé dans Beauté, J'ai testé ...

Winter is at last coming !

 Non je ne me languis pas d’augmenter mon chauffage. Je n’ai pas non plus adopté la devise des Starks, (la saison 4 de GOT arrive début avril, je me languis, je me languis, je me languis !), car je suis Cersei d’après ce test. Bon Cersei, ce n’est pas si mal, même si tous mes amis ayant fait le test sont John Snow. Cersei est dévouée à sa famille, elle se sacrifierait pour ses enfants, elle est blonde, s’habille bien et aime les tresses dans les cheveux. On n’a quelques points communs. Je suis donc une des rares ravies de voir le froid pointé enfin le bout de son nez, parce : 

1. la tricoteuse que je suis, aimerai bien pouvoir porter et voir porter à foison ses ouvrages ( bonnets, snoods, mitaines ), et ne pas culpabiliser à se faire le très célèbre châle trendy de mlle Sophie. Je n’arrive cependant pas à me décider sur la laine à employer ni sur la couleur : un gris clair irisé, un bleu glacier, un vert d’eau pour faire printanier, un blanc hiver, un beau dégradé de bleu. Je sais déjà que je me ferai, pour l’hiver prochain un châle en jacquard  avec de la laine merinos, mais pour la fin de celui-ci je voudrais une laine vaporeuse. Mais ça, c’est la faute de ma boîte à couture et à son grand choix de laine (mérinos, mohair, laine peignée, laine vierge, laines mélangées) . En plus si l’on ne trouve pas son bonheur, parce que comme moi, on serait un tantinet difficile, on peut facilement commander. N’allez pas croire, que la mercerie est tenue par deux petites mamies, non la couture et le tricot, c’est hype, jeune et fun et, comme dans les grandes villes, les mardi, mercredi, jeudi et vendredi matin, c’est café tricot. Je n’y vais qu’un matin par semaine, emploi du temps de ministre oblige, ou alors serait-ce l’appel de l’échéance des concours qui approchent à grand pas et mes bouquins qui me disent remet-toi sérieusement au travail ! 

elément de traduction comparée français-allemand de Marcel Pérennec, collection 128 chez Nathan université

Eléments de traduction comparée français-allemand de Marcel Pérennec, collection 128 chez Nathan université

Elles organisent également des ateliers coutures et loisirs créatifs pour les enfants, mais aussi pour les adultes. La Puce aime beaucoup leur grand choix de boutons et de tissus.

2. Le chat arrêtera de perdre ses poils, et je n’aurai plus à passer l’aspirateur 2 fois par jour / une maison qui ne fait jamais nette.

3. J’aimerai bien tester des crèmes et des soins cocooning. J’ai un tas d’échantillons de masques hydratants qui attendent que ma peau soit déshydratée pour être testés.

4. Le froid me va mieux au teint. C’est comme ça, le froid me va. Le froid ne va pas à tout le monde, mais moi, le soleil d’hiver et l’air glacial me rosit joliment les joues, le soleil d’hiver illumine divinement ma peau claire et,  l’air sec empêche mes beaux cheveux blonds d’onduler bizarrement.

5. J’aime le froid tout simplement.

Poster un commentaire

Classé dans Ma vie de Maman, Tricot

Tout n’est pas fini

Maman débordée ou femme active overbookée, vous n’avez pas encore eu le temps de faire les soldes. Pour une fois dites-vous que vous êtes une sacrée veinarde, car la troisième démarque arrivant, c’est maintenant que vous allez faire de vraies affaires. Comme vous n’avez fait aucune folie avant, vous avez encore un bon budget. A vous les – 70% , les manteaux au prix d’un petit pull, les chaussures pour une bouchée de pain et les jean’s à moitié prix, si vous avez la chance d’avoir une taille de sous-vêtements peu commune, foncez au rayon lingerie shopper des ensembles  pour des clopinettes. Seul bémol, pour faire de ce moment, un moment agréable, suivez ces petits conseils :

1. Faites une liste non exhaustive de ce que vous voulez trouver ou de ce que vous espérez trouver. Avant de partir faire les boutiques, scrutez votre armoire pour vous rappelez de tout ce que vous possédez, car non, malgré ce que vous pouvez penser certains matins, vous êtes loin de n’avoir rien à vous mettre. Cela vous évitera de revenir avec quelque chose que vous possédez déjà ou qui ressemble très fortement à ce qui dort dans votre placard et dont vous aviez oublié l’existence.

2. Ne comptez pas revenir avec tout ou même avec une pièce en priorité. Vous reviendrez avec ce que vous aurez trouvé, les soldes sont du déstockage, les vendeurs se débarrassent de ce qu’ils leur restent.

3. Ne soyez pas trop précise et adaptez-vous. N’achetez pas non plus quelque chose qui ne sera pas presque parfait. Je dis « presque », car la perfection n’existe pas. Restez fixer sur votre objectif sans être pour autant psycho-rigide. 

4. Fixez-vous un budget, afin de ne pas le dépasser en craquant compulsivement sur des articles que vous ne porterez jamais ou dont vous n’auriez pas l’utilité, juste parce qu’ils ne sont pas chers.

5. Laissez mari et enfants à la maison, vous aurez besoin d’avoir les idées claires et l’esprit vif et concentré sur votre tâche : le shopping. Si possible, allez-y le matin, quand tout est encore bien rangé, mais aussi parce que c’est là que vous serez la plus opérationnelle.

 

Poster un commentaire

Classé dans Mode

Mes pieds voient rouge

Il y a quelques jours, je me demandais quoi faire de ma pelote leader de Plassard, et finalement j’ai fait ce pour quoi je l’avais acheté, des chaussons. J’ai suivi à la lettre ( c’est à noter) un modèle dropsdesign, faisant du 37, j’ai tricoté le modèle en 35-37, avec une légère peur de devoir tout défaire au montage, car le chausson serait trop petit mais en fait la taille est parfaite, et serait grande pour un 35. Je remarque que souvent les modèles drops mais aussi les Phildar taillent grand, d’où l’importance de l’échantillon (non en fait dans ce cas là, l’échantillon n’a pas d’importance mais je n’arrête pas de lire qu’un échantillon est indispensable, donc je répète bêtement ce que je lis, par contre je ne le fais pas toujours moi-même, mais les conseillers ne sont pas les payeurs …), du mètre ruban et d’une bonne calculette pour pouvoir parfaitement adapter les modèles.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Poster un commentaire

Classé dans Tricot

Un gilet de berger pour la fille de soeurette ( ou ma nièce)

Non je ne suis pas accro au tricot. J’aime adore tricoter, cela me détend, je pense qu’il y a pire comme addiction. Sur Ravelry, où je travaille mon anglais qui s’est bien détérioré avec les années, et mon allemand, car il y a aussi des filles allemandes qui tricotent, j’acquière un nouveau vocabulaire. On ne sait jamais cela peut toujours servir…

J’avais un reste de pelote lou de plassard blanche, du pull de la Puce, et comme j’avais  envie de faire un cadeau à ma nièce, j’ai racheté 1 pelote de lou, et  me suis lancée dans un gilet de berger en 18 mois. Bien évidemment mon reste plus une pelote n’ont pas suffit et pour un chouia de laine, j’ai du racheter une autre pelote, non pas que cela m’ait ruiné, mais maintenant j’ai de nouveau les 3/4 d’une pelote lou …

J’ai tricoté en point mousse, comme il était écrit sur le modèle mais la prochaine fois, je tricoterai la lou en jersey, car le rendu est plus joli, on voit moins les rangs et ça fait plus « fourrure bouclée ».

Voici le résultat porté par la Puce, pour les besoins de la photo.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Poster un commentaire

Classé dans Tricot

Le doudou

Le doudou ou cet objet transitionnel « presque » essentiel au bon développement de l’enfant de 8 mois à 6 ans, le confident, le lien rassurant, ce qu’il peut nous causer du stress à nous pauvres mères, car le doudou n’est pas  comme une simple sucette que l’on peut racheter, le doudou est unique. Quoique certains en disent, on ne rachète pas un doudou, il n’y a qu’un seul doudou, un unique qui a une bonne odeur, celle de la maison, celle de bébé, un certain aspect, un neuf ne fera JAMAIS l’affaire, même lavé bébé va s’empresser de le resalir et d’y remettre vite fait sa « bonne » odeur.

Généralement pour le premier enfant, on le laisse choisir son doudou et on se retrouve avec un truc improbable à transporter, du genre une couverture de berceau en laine qu’on se met sur la tête pour s’endormir, et même en plein été … cf le doudou de la Mini. La Puce a elle choisi un vrai doudou, enfin un, c’est un grand mot, la Puce a besoin de deux doudous et éventuellement de son petit oiseau, à qui elle aime parler avant de s’endormir (j’ai encore fait une bavarde). L’avantage de la Puce c’est qu’hormis son préféré, le doudou rose, n’importe qu’elle autre peluche fait l’affaire ! Mais comment ai-je fait pour savoir lequel avait sa préférence, je suis une super maman hyper attentive et hyper douée, c’est tout. Non en fait, il y a une méthode tout simple, qui mérite un peu d’observation de votre part, trouver le plus sale et, celui qui sent le plus mauvais. « Berkkkk! », allez vous me dire, mais c’est juste le plus tripatouillé, le plus traîné partout dans l’appart, le plus mâchouillé, celui que l’on colle contre sa joue pour s’endormir, celui dans lequel on se mouche aussi, le rhume chronique a au moins un avantage.

Dans tous les cas, ne le lavez pas souvent, juste quand cela ne devient plus possible, choyez-le, et ayez toujours l’œil dessus pour éviter un drame irréparable, la perte du doudou !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Poster un commentaire

Classé dans Ma vie de Maman

Chose promise, chose due

J’avais promis à la Mini que je l’emmènerai voir la Reine des neiges. Chose promise chose due, dimanche dernier nous sommes allées le voir entre filles, et quand nous sommes rentrées du cinéma, l’Homme nous avait préparé des crêpes.

 

21052146_20131023144339759

L’histoire n’a pas grand chose à voir avec le conte d’Andersen, mais elle n’en est pas pour autant sans intérêt : transporté dans un fjord norvégien, on retrouve deux jolies héroïnes qui plairont beaucoup aux petites filles, de la neige et de la glace, de la magie, des trolls, un bonhomme de neige sympathique et un renne attachant, un prince « charmant » et un gentil montagnard. Toute la tradition Disney modernisée dans la même ligne que Raiponce est ici réuni: ça chante, on rigole, on s’émeut, on est triste, il y a quelques retournements de situation, et bien sûr un happy-end qui ravira toutes les petites filles, et celles que l’on fut.

 

Poster un commentaire

Classé dans Ma vie de Maman, Un peu de culture