Archives mensuelles : juillet 2013

Mais t’as quoi dans ton grand sac ? T’emportes ta maison avec toi ?

Ma maison ? Non, quoique, un peu quand même !

Qu’y-a-t-il donc dans mon grand sac cabas Vanessa Bruno, offert par l’Homme, tout seul comme un grand pour mon anniversaire 😉

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Voici l’intérieur du sac:

IMG_20130730_144348

chapeau de la Puce, lunettes de soleil, gel apaisant pour les piqûres d’insectes, portefeuille, boîte à sucette, châle, portable, trousse avec mes rouges à lèvres préférés

Mes 3 rouges à lèvres préférés ( coco shine Chanel et Dior addict) et ma crème pour les mains L'occitane.

Mes 3 rouges à lèvres préférés ( coco shine Chanel et Dior addict) et ma crème pour les mains L’occitane.

Ce n’est pourtant que la partie émergente du sac, il y a aussi, de la crème solaire indice 50 pour la Mini, son chapeau, mes clés de maison ( et vu le nombre de clés qu’il faut pour rentrer chez nous, on n’a l’impression de vivre à Alcatraz), mon chéquier, les papiers de la voiture, une brosse à cheveux, un élastique à cheveux pour moi, un pour la Mini, des tampons, du sérum physiologique, un sac plastifié et pliable Yves Rocher pour mettre mes petites courses alimentaires sans risquer de salir le reste, et aussi parce que je suis ordonnée et que je compartimente tout, un bouquin, et ma jolie capeline noire. Une capeline noire, vous allez me dire, n’est-ce pas un peu sombre, ça ne fait pas veuve sicilienne ou mama corse, comme l’Homme se plait à me surnommer. Je l’adore, avec je me sens très Sophia Lauren ou Brigitte Bardot ou tout droit sortie d’une pub Dolce & Gabanna, je vous laisse juger.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

1 commentaire

Classé dans Ma vie de Maman, Sans catégorie parce qu'on ne peut pas tout mettre dans des cases

Ave Caesar !

Au départ je voulais écrire vite fait un article élogieux sur la série Rome, diffusée le mercredi soir sur D8 si vous l’avez râter sur Arte ou si vous souhaitez la revoir, y glisser quelques impressions sur Odysseus, qui vient de se terminer sur Arte. Et puis, parce qu’il y a quelques jours, j’ai bu un expresso à 16h30 et que les nuits sont chaudes, j’ai tapé dans google « rome série tv ». Je suis alors tombée sur des critiques très pertinentes qui m’ont rappelé mes remarques pendant les épisodes ( les anachronismes, la vision très judéo-chrétienne de notre ancienne civilisation, les quelques erreurs historiques, etc). Je me suis alors demandé si l’on devait vraiment blâmer les producteurs et scénaristes, ou bien les remercier de faire revivre un peu cette époque, cette culture dont nous avons beaucoup de restes.

D’un côté, il y a quelque chose de rafraîchissant à faire revivre cette époque et de la faire découvrir au grand public, qui aurait séché les cours de latin. Un peu d’exotisme de notre civilisation passée, surtout lorsque la série, qui a coûté très cher ( production HBO), est de qualité et réunit tout ce qui fait une bonne série : des bons sentiments ( l’amitié, l’amour), de l’Histoire avec un grand H ( le triomphe puis la chute de César, et l’accession au trône d’Auguste), de bons et beaux acteurs, de l’esthétisme dans les images, le tout saupoudré de sexe et de violence. J’aurai aimé que la série ne s’arrête pas à deux saisons, une saison 3, sur le règne d’Auguste aurait pu être très prometteuse…

Cependant on ne peut ne pas remarquer les anachronismes qui sautent aux yeux ( les bougies ) et les petites et parfois grossières erreurs historiques alors qu’il y a pourtant plein d’exactitudes anecdotiques. On pourrait également reprocher à la série la vision très 21 ème siècle et trop judéo-chrétienne pour l’époque, même si les scénaristes ont fait des efforts pour nous faire croire le contraire. Là-dessus, on ne peut vraiment les blâmer car il est impossible d’être complètement objectif et surtout nous sommes trop imprégnés de notre culture pour avoir un vrai regard objectif. J’avais étudié en linguistique que l’objectivité n’existe pas, même lorsqu’on essaie de rapporter un fait de manière objective, il est automatiquement à notre interprétation puisque l’on choisit de rapporter tel ou tel fait en fonction de notre avis, sur ce qui est important et ce qui ne l’est pas, finalement pour nous.

Rome reste cependant une très bonne fiction et non un documentaire archéologique ou historique, et il ne faut surtout pas la considérer comme autre chose.

rome

Dans le même style, il y a Odysseus, une production européenne, avec des moyens beaucoup plus humbles, qui manquent  un peu beaucoup de figurants et de décors, mais dont le scénario est très intéressant. La série comporte moins d’erreurs historiques et culturelles,peut-être parce qu’elle prend le luxe de raconter quelque chose qui n’est pas conté par Homère, les scénaristes ont donc plus de liberté. La problématique de la série est bien plus intellectuelle et montre plus les failles des protagonistes au lieu de les glorifier.

odysseus

Dans les deux séries, on se régale de voir des hommes musclés et virils en toge, jupette ou dans leur simple appareil, les magnifiques tenues et coiffures des actrices.

Poster un commentaire

Classé dans Sans catégorie parce qu'on ne peut pas tout mettre dans des cases, Un peu de culture

L’heure basque

Le mot espadrille m’a toujours évoqué les pieds de mon père. Inlassablement chaque été, mon père chaussait des espadrilles portées en mule. L’Homme qui lui a des origines basques, a toujours aimé les espadrilles qu’il trouve « hyper confortables ». Pour moi ces « savates », ne m’ont jamais plu. Je trouvais que sorti du sud ouest, elles n’avaient pas raison d’être. Et puis ma belle-mère m’en a offert, des vrais, handmade in Euskadi. Comme je suis une gentille belle-fille, je les ai chaussées, pour traîner dans le jardin chez mes parents, faut pas abuser, je n’habite pas le sud-ouest moi!  Et là ce fut la révélation, j’ai compris pourquoi mon père en porte depuis tant d’années, et pourquoi l’Homme les aime tant: les espadrilles sont hyper confortables et surtout possède une foule d’avantages: on ne se pique pas les pieds dans l’herbe comme avec des sandales, ça protège bien les pieds de la poussière, on n’a donc pas des pieds tout noir le soir et en plus le pied respire. L’avantage de la chaussure fermé sans les inconvénients ! Espadrilles adoptées.

La Mini qui les trouvait « trop moches » selon ses dires, a elle aussi succombé au charme envoûtant de l’espadrille et, après avoir bataillé pour lui faire mettre, les met avec plaisir.

IMG_20130707_224108

Poster un commentaire

Classé dans Ma vie de Maman, Mode

Blonde attitude

Quoique je fasse, mes cheveux blondissent inlassablement.

La Mini est blonde comme les blés, et pourtant elle tient ça de l’Homme qui était pareil petit, je précise car maintenant il est plutôt foncé, enfin pour ce qui lui reste sur la tête. Mais nous n’allons pas parler de ses cheveux, car nous finirions par très vite tourner en rond. La Puce quand à elle, est née châtain, comme moi. Pourtant, comme moi ses cheveux blondissent. Ses nouveaux cheveux poussent blonds. C’est acté, j’ai mis au monde deux blondes, et il parait que le blond naturel est en voie de disparition !

Le blond a toujours été ma marque de fabrique, un blond cendré qui se décolore en un blond clair doré. Des cheveux naturellement méchés, que beaucoup m’envie, mais qui moi m’ennuie. Un blond californien en fait naturel, preuve que ça existe, que je malmène pourtant inlassablement depuis mes 17 ans à coup de balayages pour les éclaircir. Lorsque le blond devient Barbie, prise d’une envie de changement et d’une crise de panique à l’idée de ressembler à une bimbo, je les teins en blond foncé ( châtain clair pour tous ceux qui ne seraient pas coiffeur), un blond foncé que je ne garde que quelques mois, l’histoire de retrouver ma couleur naturelle. Mes cheveux poussent, mes racines se cendrent et mes longueurs se délavent. Au début je trouve ça top, et puis les longueurs n’arrêtant leur délavage, je refais un « léger » balayage pour uniformiser tout ça. Je suis généralement contente du résultat mais me voilà reparti dans le cercle vicieux … Alors si vous avez des solutions durables et non onéreuses, je suis preneuse !

Il est interdit de me dire, reste naturelle, car ma couleur naturelle fait tout sauf naturel ! De tout temps, les femmes ont toujours cherché à s’arranger, et à s’embellir, je ne peux déroger à la règle.

Et comme je ne vous l’avez pas encore présenté, voici un bout de la Puce

IMG_20130712_100952

1 commentaire

Classé dans Beauté, Ma vie de Maman

Esprit rebelle en mode miss France

Avec deux ans de retard, j’ai enfin vu Polisse et je ne regrette pas. Cela m’a fait le même effet que La journée de la jupe que j’ai vu dernièrement sur Arte, un film que je voulais voir mais je ne me sentais jamais dans l’esprit de le regarder. Il a fallu attendre une humeur d’énervement, de rebelle et une rage contre tout pour être fin prête à supporter l’insupportable et rester suffisamment distante tout en étant touchée et en souhaitant, « la paix dans le monde » telle une miss France, le vilain maillot de bain en moins et beaucoup quelques tous petits kilos en plus.

Polisse, film de Maïwenn, qui ne se prend pas la tête mais qui parle de choses assez horribles, » Mon Dieu mais ça existe vraiment. Je voudrais qu’aucun enfant ne connaisse ces horreurs ». Je pense qu’elle a un vrai talent, on reconnait bien sa « pâte », elle a un regard extérieur sur quelque chose qu’elle filme de l’intérieur et pour laquelle, elle se veut la plus fidèle à la réalité. Elle a une vision sociologico-artistique de ce que peut-être la brigade des moeurs, humanise les policiers, montre leur quotidien plutôt glauque. On rit, on pleure et on ne voit pas le temps passer…polisse

La journée de la jupe, film avec Isabelle Adjani est bouleversant, surtout pour une prof ayant été confrontée à l’enseignement en milieu difficile. Une situation qui vire au tragique mais finit par révéler les personnalités et délier les langues. Le microcosme du collège et sa jungle. L’inertie de l’Etat français. Bref un film coup de poing. « Je voudrais tellement qu’il n’y ait plus de machisme ! »la journée de la jupe

Aujourd’hui Muse m’accompagne dans ma lutte contre les moisissures qui envahissent mes murs, et notamment ceux de ma chambre. Merci les murs en pierres gorgés d’eau et la maison d’à côté inoccupée et sans chauffage depuis 3 ans, si ce n’est pas 4. Après une heure d’astiquage, balayage, nettoyage et une casa toujours pas pimpante, ma joli manucure particulière de Chanel est foutu ( en vrai c’est un dupe mais ce n’est pas une raison ) ! La Puce pleurniche, il fait très chaud, je suis une fille du sud mais je n’aime pas la chaleur. Pour ma défense vous ne m’entendrez JAMAIS me plaindre qu’il fait trop froid car j’adore le froid. Le froid c’est plus simple, on se couvre et c’est bon, on n’a plus froid. Avec la chaleur c’est tout autre chose, on a beau se découvrir et c’est pire, quand il fait chaud, il ne faut pas trop se découvrir, mais porter des vêtements larges qui font de l’air, et voilà que j’ai l’air d’une hippy avec mes longs cheveux tressés et mes robes longues. « Je voudrais agir contre le réchauffement climatique qui est un véritable fléau et fragilise des populations entières. »

Ce diaporama nécessite JavaScript.

IMG_20130715_220300

ma jolie tresse en épi

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Photos prises en Grèce, dans les cyclades, l’été 2010, j’ai peu changé si ce ne sont mes cheveux qui sont bien plus long, la Mini cependant a beaucoup changé.

Je suis d’une humeur râleuse mais la Mini me fait gentillement sourire et la Puce m’en inonde. La Mini possède un esprit rebelle, outre son côté très têtu, elle a l’ambition de réformer la grammaire française. Brûler votre Grevisse et adopter plutôt le Précis de Grammaire française de la Mini beaucoup plus logique. La grammairienne refoulée et rêvée que je suis, ne peut qu’éprouver une immense fierté face à 108 cm de logique.

« Et pour finir j’aurais une vrai pensée pour les otages retenus dans le monde et pour leur famille. Ne les oubliez pas ! »

1 commentaire

Classé dans Ma vie de Maman, Mode, Sans catégorie parce qu'on ne peut pas tout mettre dans des cases

Il y a quelques matins de ça :

« J’ai pas le temps, mon esprit glisse ailleurs  » tatata … ( air de musique d’une célèbre série diffusée il y a quelques années et qui a fini par s’essouffler). Cet air pourrait devenir mon hymne national, car je manque cruellement de temps et le pire c’est que je n’ai pas encore repris le travail ! Je ne trouve plus pas le temps de faire tout ce que j’ai à faire ni tout ce que je voudrais faire. Je prends du retard et ça m’énerve. Dès que je suis occupée, la Mini en profite pour faire ce qu’elle veut, et accessoirement ce que je ne lui autorise pas, je m’énerve, la Puce se met à pleurer et je suis encore plus en retard. Je ne m’ennuie plus ne rêvasse plus et mon imagination et ma créativité n’est donc plus.

J’ai pesé la Puce et failli prendre peur. Heureusement, bien que l’Homme ne cesse de me dire que je n’ai pas le compas dans l’œil, chose absolument fausse, j’ai compris qu’il y avait un hic quand la balance afficha 12 et des poussières. La Mini pèse 18 kg, et elle est bien plus lourde. Non ma balance flambant neuve, l’achat pas forcément utile mais qui nous rassurait,  surtout l’Homme qui a toujours peur que ses enfants n’aient pas assez mangé. Après quelques réglages, je me suis aperçue qu’au lieu d’avoir kg, il y avait écrit lb en tout petit en bas. Elle pèse 12 livres, c’est à dire 5,5 kg environ. Il m’a suffit d’appuyer sur la touche mode pour remettre ma balance en kg. Etant une Maman, rodée, je n’ai même pas paniqué, je ne me suis même pas énervée, c’est avec calme que j’ai rapidement trouvé mon erreur. 

J’ai également regardé les maternelles, en donnant le biberon à la Puce et en buvant mon café, tout en mangeant une brioche aux raisins, l’Homme nous a acheté des viennoiseries pour le petit-déjeuner. Je suis multi-taches. Le sujet du jour était l’épuisement maternel. Heureusement avant que je me sente concernée, une copine m’a appelé.

Poster un commentaire

Classé dans Ma vie de Maman

Diaboliquement tentant

La crème diabolique tomate enrichie de Garancia, qui m’a bluffé, bien que j’ai eu l’impression de m’appliquer du pesto rosso ( niveau texture et odeur) sur le visage. Ma peau l’a bien aimé. Je pensais me la prendre lors de mon prochain passage à la pharmacie, pour acheter du lait pour la Puce. Cependant la couleur rouge de la crème m’a fait réfléchir à deux fois. Cette crème donne vraiment bonne mine parce qu’elle est rouge, cependant l’été avec la chaleur et le soleil, la peau a tendance à rougir naturellement, ce n’est donc pas la peine d’en rajouter. Cette crème est vraiment bien en hiver et au printemps pour donner des couleurs. diabolique tomate enrichie

J’ai donc jeté un coup d’oeil aux produits Taaj qui étaient en promotion. « Le packaging va être changé », m’a dit la pharmacienne, » c’est pour ça qu’on les fait à moins 30% ». J’ai donc délaissé mes vues sur les potions magiques pour me dépayser avec la science ayurvédique. L’ayurvéda littéralement « la connaissance de la vie » est une médecine indienne qui vise à équilibrer l’âme et le corps en fonction de son dasha. (il en existe 3 différents). Une crème de l’Himalaya plus tard ma peau me dit merci. Cette crème qui me paraissait un brin épaisse, est parfaite, se fond bien dans la peau, a un fini mat tout en ayant un fort pouvoir d’hydratation, et en plus elle sent bon. Youpi !

crème de l'hymalaya taaj

1 commentaire

Classé dans Beauté