Archives mensuelles : février 2013

Dernière ligne droite

L’Homme: P*t**n ! ( L’Homme et son langage fleuri …) t’as grossi ! Ne te regarde pas, tu as des fesses et des cuisses énormes.

Moi: Pfff! N’importe quoi. C’est normal que je prenne je suis enceinte.

_  Non mais vraiment là tu as explosé, alors que tu ne prenais pas beaucoup.

_ Bon c’est bon!

Quelques jours plus tard essayant de mettre mes jean’s de grossesse en 36. Punaise, ça rentre plus :-/

Je prends donc un pantalon de ma première grossesse qui ne m’est pas moulant en taille M ( je suis honnête c’est du M h&m, et tout le monde sait qu’h&m taille grand !) et ô malheur, il me va. Il faut même que je desserre les élastiques des côtés.

Chez la sage-femme quelques jours plus tard.

La sage-femme: Allez montez sur la balance !

Moi, essayant de me justifier: heu je pense que j’ai pris pas mal, mon mari n’arrête pas de dire que j’ai de grosses fesses et des cuisses énormes depuis que je suis arrêtée!

_  Ben il est sympa votre mari !

Elle, regardant mon poids sur la balance : + 5 kg ! Mais qu’est-ce que vous avez mangé ! En fait votre mari avait vu juste !

_ Oui il me connait bien … Pourtant je vous jure que je n’ai pas plus mangé que d’habitude même moins qu’à Noël. Et à Noël je n’ai pris que 700 g ! C’est l’inactivité forcée qui ne me réussit pas.

_ Il y a malheureusement des femmes qui prennent, si vous me dites que vous n’avez rien changer dans vos habitudes alimentaires, on ne peut pas lutter.

Et là, elle a un regard compatissant qui tue.

Moi encore quelques jours plus tard m’observant dans le miroir pour constater l’ampleur des dégâts: ce n’est pas si terrible, mon ventre équilibre ma silhouette. Mes cuisses sont certes plus grosses mais bon, j’ai les jambes gonflées par la rétention d’eau. Puis je me mets à faire abstraction de mon ventre qui va partir après l’accouchement et là, non mes fesses sont vraiment énormes, mes hanches super élargies et mes cuisses dignes d’une nageuse est-allemande, avec en plus plein de cellulite ! Punaise, je vais être une horreur après l’accouchement. Bon je n’ai pas encore de vergetures,  je dois positiver et me tartiner de crème anti-vergetures, au cas où elles décideraient de pointer leurs ombres violacées. Sur mes cuisses je constate quelques petits vaisseaux éclatés, circulation sanguine de m*rd*! Début juin, il y a le mariage de Frérot, je dois être un faire-valoir pour l’élue du coeur de Frérot, mais par rapport à ma fatigue de jeune maman, pas par rapport à mon sur-poids ! J’ai donc moins de 3 mois pour perdre mes kg de grossesse.

Quelques jours plus tard au tel avec une amie: B*rd*l, j’ai pris 5 kg ce mois-ci!

L’amie en question: T’as fait comme moi, t’as explosé à la fin !

_ Ouai, j’ai pris aussi 5 kg le second mois !

_ T’en es à combien ?

_ + 15kg !

_ Allaite, tu verras c’est magique, moi j’ai tout perdu en 3 semaines.

_ Je n’ai pas trop envie. Avec la Mini, je voulais, mais ce fut un fiasco ! Revivre un échec ne me dit rien.

_ Ton corps a stocké en vue de l’allaitement, si t’allaites ton surplus partira.

_ Et si je n’allaite pas, il comprendra qu’il faut déstocker tout ça rapido presto ?

_ En fait ça dépend des femmes, il y en a qui ne perdent pas tant qu’elles allaitent et d’autres c’est le contraire. On ne peut pas savoir.

Le soir j’en parle à l’Homme. 

L’Homme: Allaiter juste parce qu’on veut maigrir, c’est un peu bizarre, mais cohérent avec toi.

Moi: Je ne sais pas, ce n’est pas sûr non plus que je maigrisse.

_ Tu fais ce que tu veux, c’est ton corps, mais ne reprend pas du gratin de pâtes !

Moi reposant mon assiette et levant les yeux au-dessus du vaisselier: Vous voyez cette étagère où sont rangés les confitures, le chocolat, les biscuits, les céréales, le sucre, regardez-la bien, car dès que j’aurai accouché, elle ne sera plus !

Publicités

1 commentaire

Classé dans Ma vie de Maman

Le débat : acheter en avance pour les enfants, la vrai/fausse bonne idée ?

Il y a les partisans de l’achat prévisionnel, les flippés qui prévoient tout un an à l’avance, même les vêtements des gosses et ceux qui attendent le dernier moment, genre -10°C en plein mois de février quand les collections d’hiver sont épuisées, pour acheter des collants en laine à sa fille. Vous aurez compris dans quelle catégorie je me situe …

Alors les arguments pour acheter en avance et, les contres. Dans un tableau s’il vous plait, j’ai l’impression d’être au boulot ! Vorteile / Nachteile, et on n’oublie pas d’écrire entre les deux colonnes les connecteurs exprimant l’opposition et au-dessus du tableau un petit rappel des moyens langagiers servant à exprimer son avis. Non mon métier ne me manque pas, c’est mon salaire qui me manque !

Pour

Contre

  • On fait des économies
  • On a peut-être tendance à trop acheter
  • La mode enfant n’étant pas aussi pointue que celle des adultes, aucun risque de plantage
  • On peut se tromper au niveau de la taille, car on n’est pas à l’abri d’une poussée ou au contraire d’une stagnation
  •  On ne se retrouve pas pris de court, on a une garde-robe plus ou moins complète pour l’enfant
  • On a tendance à ne pas acheter ce dont l’enfant aura réellement besoin

Poster un commentaire

Classé dans Ma vie de Maman, Mode

Avec l’Homme nous avons décidé de changer de métiers et de relooker vos intérieurs !

Après avoir passé quasiment 2 jours à refaire la chambre de la Mini et à faire des allers-retours chez les mousquetaires du bricolage, nous nous sommes faits cette réflexion : peintre c’est un métier ! Par contre, l’Homme m’a trouvé très minutieuse et s’est étonné de voir que je pouvais être une bonne manuelle.

Pourtant nous étions partis bien équipés: murs lessivés, poncés, ré-enduits par endroits, et en possession d’un pistolet à peinture. Le pistolet à peinture, le truc qui a l’air le plus simple au monde à utiliser, car même les présentatrices nunuches de téléachats ont l’air de le maîtriser parfaitement. L’objet qui est sensé vous faire économiser de la peinture et du temps. Tu parles ! Mon père, à qui l’objet appartient, ne s’en est jamais servi. Avec l’Homme on ne comprenait pas pourquoi et maintenant ça y est, on sait. On a compris après s’être retrouvé avec une peinture non uniforme, des coulures, un mur violet bien trash, qui ressemblait plus à un mur tagué ti and dye qu’à autre chose et un plafond à refaire. Laissons sécher toute la nuit, puis nous voilà repartis dans notre magasin préféré rachetant de la peinture, 2 rouleaux et quelques pinceaux. On a reposé nos scotchs, dégagé les angles et attaqué au rouleau sans dilution et là enfin la chambre ressemble à quelque chose, même s’il a fallu rattraper nos erreurs et que le mur du fond ne devait pas initialement être entièrement violet … Mais nous n’avons  que ça pour sauver la chambre des filles !

En ce qui concerne le pistolet à peinture, il a fait des merveilles sur la porte en bois, il peut donc parfois servir. Nous pensons également que sur des murs tous neufs, pas de vieux murs en pierres juste plâtrés comme les nôtres, avec une bonne sous-couche uniforme, et des bâches de protection au sol et au plafond, cela doit être pas mal.

Afin d’attiser votre curiosité, quelques petites photos de notre exploit :

C’est rose et violet, ce que la Mini voulait.  C’est une chambre de petites filles, mais je trouve que le violet assombrit beaucoup. Il faut dire qu’aujourd’hui il n’y a pas beaucoup de luminosité, le ciel est blanc. La neige arrivera -t-elle jusqu’à nous ? Mais on va rajouter des luminaires, lampes de chevets, et une autre lampe à poser en plus du plafonnier pour éclaircir tout ça. Encore des dépenses … Adieux budget et opération « je refais ma garde-robe après l’accouchement » !

Poster un commentaire

Classé dans Ma vie de Maman

Fin de grossesse

Lorsqu’on est enceinte, on a parfois de drôle d’envie et de drôles de goûts. Hormis mon amour pour les cornichons marinés et les patates depuis le début de ma seconde grossesse, en fin, j’ai envie de retrouver les saveurs de mon enfance. Peut-être le fait d’être de nouveau mère, je ne sais pas, mais là, j’ai une folle envie de manger les oreillettes à la fleur d’oranger que faisait mon arrière-grand-mère maternelle pour mardi gras. J’ai également envie de ces petits biscuits au beurre scandinaves qu’il y avait toujours en quantité à l’heure du thé chez ma grand-mère paternelle, vous savez ces petits biscuits un peu épais avec du sucre cristal dessus. La grossesse ne me refait pas tomber en enfance mais, la grossesse me fait rechercher mes racines, perpétuer les traditions culinaires familiales, et c’est la diététicienne qui ne serait pas contente si elle savait … Et comme dirait l’Homme, c’est moi qui dans 2 mois pleurerai parce que je ne rentre plus dans mes jean’s !

Aujourd’hui c’est donc Mardi Gras, le jour où l’on est sensé se gaver car demain mercredi des cendres, on devrait commencer à faire le carême. Heureusement cette tradition n’a plus cours, je parle du Carême, car les crêpes, les beignets et les oreillettes pour Mardi Gras ont toujours cours !  La Mini devait avoir le carnaval de l’école mais vivant dans le sud-est, ils ont trouvé qu’il faisait trop froid pour faire Carnaval ! 2 semaines qu’on prépare ensemble son costume de Raiponce, qu’elle est déçue et moi énervée de savoir que le carnaval est reporté au 12 avril ! Faire carnaval après Pâques n’a plus aucun sens, surtout dans une école catholique ! Je me suis mordue la langue pour ne pas dire à la maîtresse que dans les pays froids, ils ne privent pas les enfants de Carnaval sous prétexte qu’il neige ou qu’il fait froid !

La veille de Mardi Gras, c’est le jour où le Pape a décidé de donner sa démission. C’est le second Pape de l’Histoire à le faire. Même si je le trouve un peu rétrograde et conservateur à mon goût, je trouve sa décision sage et honnête. De toute manière il est bien trop vieux pour mener à bien sa tâche. On devrait arrêter de nommer des Papes si vieux. En espérant qu’un scandale ne vienne pas entacher l’image déjà bien ternie de l’Eglise catholique.

Pour revenir à mon nombril presque plat, la fin de grossesse est aussi éprouvante que le début. J’ai tout le temps sommeil, je ne suis plus bonne à  grand chose. Je perds toutes mes jolies couleurs, heureusement qu’il existe le blush et qu’en solde, j’ai pu me trouver un joli framboise glacé pour quelques euros. 

Je ne vois plus mon pubis, j’ai du mal à mettre mes chaussettes et mes chaussures et là, j’envie les filles qui finissent leur grossesse pendant une période où l’on peut porter des ballerines.

Malgré le froid et le manque de soleil, j’ai le masque de grossesse qui est sorti sur le visage, couplé avec des cernes qui ne veulent plus disparaître sous la touche éclat, j’ai un visage à faire peur, un maquillage smocky et je suis prête pour le carnaval, ça tombe bien c’est Mardi Gras !

Pour couronner le tout, tous les matins, sauf rares exceptions, la Mini me fait la misère et pleure devant l’école qu’elle ne veut plus y aller. Vu qu’elle part samedi une semaine chez ses grand-parents, ça promet !

Poster un commentaire

Classé dans Ma vie de Maman

Indécise

Je souffre souvent d’indécision. Il m’est en effet souvent très difficile de prendre une décision car j’ai tendance à trop réfléchir, trop peser le pour et le contre, afin de faire le meilleur choix possible. J’ai ce côté perfectionniste qui fait que je veux le meilleur. Le problème étant qu’en fait quoiqu’on fasse, on prend toujours la mauvaise décision. Je fais tellement de recherches afin de prendre ce qui me plait le plus, qu’à la fin je ne sais plus ce que je veux, et je repars souvent avec rien ou pire avec autre chose, quelque chose qui n’était pas prévu …

En ce moment je cherche quelque chose pour n°2. Je voudrais lui prendre un nid d’ange, pour son landau et une peluche musicale. Le problème est que plus je regarde, plus je vois des choses qui me plaisent et n’arrive plus à faire un choix. Tout est super jolie et mignon pour un bébé, enfin sauf le truc horrible qu’on nous a montré dans un magasin arlésien ! Un jour, j’ai envi d’assortir ce que j’ai et le lendemain j’ai envi de changer littéralement. Un jour je veux quelque chose de printanier et le lendemain quelque chose de plus douillet. Un jour je veux des fleurs, ou un truc super classique et le lendemain je veux quelque chose d’enfantin avec des peluches rigolotes. Ce n’est pas l’Homme qui m’aidera dans cette besogne, il trouve tout beau, sauf l’horreur du magasin d’Arles, et ne comprend pas mon besoin de réflexion pour un achat utile. Pour lui c’est  » Elle en a besoin alors t’en prend un et puis voilà. Pas besoin de tergiverser! » Mais moi j’ai besoin de tergiverser même si cela me rend complètement gaga, j’en rêve la nuit. Le plus pénible étant ma situation de Raiponce, je ne peux même pas braver l’interdit car « ma » voiture est au garage, pour réparations. Je ne peux donc pas aller voir en vrai dans les magasins et me décider pour ce qui est disponible, même si je serai capable de faire des kilomètres pour avoir une offre plus vaste. Telle Raiponce dans sa tour, face à son mur, je flâne sur internet où l’offre est bien trop vaste à mon goût.

Quoiqu’il en soit samedi j’ai bravé le froid, pour aller faire un tour avec l’Homme et la Mini. Nous n’avons rien trouvé et puis l’Homme a eu cette réflexion hautement fashion « Plutôt ne rien prendre que prendre une horreur pareille ! si tu avais dit oui, j’aurais mis mon veto !  » avant de me dire avec plein de sagesse :  » Il vaut mieux qu’on attende la naissance, car si elle naît en avance soit début mars, on n’aura pas besoin des mêmes choses que si elle naît à terme début avril. Et puis ça dépendra du temps et des températures ! De toutes manières, on a déjà quelques trucs, donc elle ne sortira pas toute nue et non couverte !  » Il n’a pas tort. En parlant de toute nue, la Mini est très intriguée de savoir que sa petite soeur est toute nue dans le ventre. Ah la pudeur commence à arriver petit à petit.

Voici donc quelques « trucs » que j’aime bien :

 

2 Commentaires

Classé dans Ma vie de Maman

C’était trop beau …

1/ Travailler en étant enceinte, avoir un super poste dans des établissements faciles, dont le maximum d’heures en lycée général, avec de gentils élèves et même des heures sup qui me garantissaient un salaire confortable, et de bonne virée shopping … après des mois sans rien, à attendre un remplacement.

Mais voilà, une petite fille est impatiente de sortir ou j’ai une physionomie pourrie et un col faiblard et, me voilà clouée à la maison en arrêt maladie.

« Vous avez le droit de ne plus travailler !  » m’a dit la gynéco de garde.

_ Non je veux travailler ! En plus ils n’ont personne pour me remplacer.

Ouais ça c’est ce qu’ils m’ont fait croire, en vérité j’ai été remplacée au bout d’à peine une semaine.

_  Non madame, il faut que vous vous reposiez. Vos élèves vont être ravis. Vous, si vous voulez gardez votre bébé, il vous faut du repos, sinon vous allez accoucher dans 2 semaines ou finir votre grossesse à l’hôpital.

_ Ok jusqu’à quand ?

_ Pendant 2 mois au moins.

_ Mais je suis sensée accoucher dans 2 mois et demi !

Maintenant c’est 2 mois, 2 semaines sont passées, finalement assez vites.

_ Vous accoucherez sûrement un peu avant mais le plus tard sera le mieux …

Adieu mocassins à talons Comptoir Des Cotonniers, adieu vie sociale, adieu vie professionnelle, adieu liberté et mobilité … Moi qui était si fière de laisser passer les vieilles dames à la caisse prioritaire malgré ma grossesse et de clamer  » Allez-y, Madame, la grossesse n’est pas une maladie et je peux patienter 5 minutes, vous êtes moins mobile que moi! » Je n’ai même plus le droit d’aller faire les courses ! Laisser cette tache à l’Homme ne m’enchante guère. Il revient toujours en n’ayant pas trouvé un ou deux trucs de la liste, généralement un ingrédient dont j’ai absolument besoin pour mon repas, et avec pleins de cochonneries en plus. Et je ne sais pas comment il fait mais, il en a TOUJOURS pour beaucoup plus cher que moi.

Du coup l’Homme est allé m’acheter un bouquin de 400 pages et des magazines. Mais ça ne me console pas.la vérité sur l'affaire Harry Quebert

Bon je vais me remettre à l’écriture et en profiter pour préparer le capes externe, au moins je ne pourrais pas dire que le temps me manque …

2/ Faire comprendre à l’Homme que les vieux jean’s usés jusqu’à la trame et rapiécés à 35 ans, ça fait clochard. Regarder ensemble sur le net* pour acheter un nouveau jean’s, un Wangler, car ce sont les préférés de l’Homme et découvrir ça sur vente-privée :

WRANGLER20D’abord ce jean porte le même nom que l’Homme, ensuite ce jean ressemble à ses ravants. Réaction de l’Homme : « Pourquoi tu veux me faire racheter un jean, alors qu’on vend plus cher des jeans dans le même état que les miens, mes vieux adorés dans lesquels je suis tellement bien !  » Là j’ai eu l’impression d’avoir de nouveau 15 ans et d’entendre les mères de mes copines qui ne comprenaient pas qu’on achète des jeans tout usés et troués aux fripes plus cher que des neufs. L’Homme a lui eu l’impression d’être soudainement terriblement branché et que moi j’étais une vieille ringarde … « Ok adopte le look grunge, si ça te plait et que tu l’assumes, mais ne viens pas pleurer si on te refuse un chèque …  « 

*Traîner l’Homme dans les magasins est chose quasi impossible et là depuis que je suis arrêtée, il est pour lui hors de question que j’y mette un orteil.

2 Commentaires

Classé dans Ma vie de Maman, Mode