J’ai 388 mois !

J’ai 388 mois et j’aime toujours autant Petit Bateau. petit bateau

Leurs cotons sont à mon sens les meilleurs du marché, ceux qui résistent le mieux à de multiples lavages, qui ne rétrécissent pas à 60°C, et qui durent, durent, presque éternellement. Pour vous dire la Mini porte du Petit Bateau qui a 30 ans ! Leurs vêtements sont réellement taillés et adaptés aux enfants. Ils sont résistants et plus confortables qu’à la mode. Pas de soucis de « Non, je ne veux pas mettre ce pantalon, il me serre, je ne peux pas faire le grand écart ! Et puis la taille basse me gêne, quand je joue et que je me penche, on voit ma culotte ! » Dixit la Mini, du haut de ses 4 ans et demi.

J’ai 388 mois et ne suis pas née de la dernière pluie. En ce moment, malgré l’approche des fêtes de Noël et notre surconsommation raisonnée, les marques font tout pour nous faire littéralement craquer: des promos par ci et des réductions par là, des soldes privées, bref on nous soumet à la tentation. Au départ, on se dit « Chouette avec toutes ces promos, je vais moins dépenser pour Noël ! », mais en fait c’est tout le contraire. Face à ces prix si attrayants, on se met à acheter un peu plus que ce dont on a  besoin, parce que ce n’est pas cher. On se dit même que finalement, cela ne crèvera pas le budget puisqu’on a fait des économies dans les cadeaux … Il n’en ai rien, généralement on a plus dépensé et explosé le budget initialement alloué. On en vient même à oublier la crise et penser que celle-ci à du bon. Mais en fait tout augmente à Noël, sauf nos salaires. Mais cette année, mon compte en banque étant plus proche de la banqueroute que jamais, je ne me ferais pas avoir ! Héhéhé …

J’ai 388 mois et je sais être forte. Enfin il y a des moments où j’ai quand même besoin de craquer un bon coup pour me ressaisir. Il y a des moments où je trouve la vie très dure, injuste, et où j’ai l’impression que le sort s’acharne sur moi et que je ne m’en sortirai JAMAIS. J’ai souvent cette terrible impression que toutes mes décisions raisonnées et mûrement réfléchies ne sont pas les bonnes. Non pas que je nourrisse des regrets mais, souvent, je regrette mes décisions. Cependant, dès que je m’en remets au sort ou que j’agis de manière impulsive, chose assez rare chez moi, il n’y a pas pour autant de bons augures … J’ai de la chance dans mon malheur, paraît-il,  ça pourrait être pire, il vaut mieux voir le côté positif des choses, même si celui-ci est parfois, souvent , quasi toujours, assez minime. « Un jour ta chance tournera, tu ne peux pas rester éternellement dans cette situation ! », me dit-on, oui mais quand ? Parce que moi, je me bouge depuis des années pour faire évoluer ma situation et rien ne change.

J’ai 388 mois, je suis enceinte et j’adore Shalimar, que je déteste normalement.

shalimar

Allez savoir pourquoi, ce parfum qui m’est d’habitude si désagréable, se révèle actuellement être si doux et agréable à mon nez, que je prends vraiment plaisir à bouger ma tête et mes mains rien que pour sentir ses effluves les jours où je le porte. Il me plait tellement, que je l’économise, il faut dire que je n’ai que des échantillons. Il me plaît tellement que je le porte en parfum doudou, il vient de détrôner Un jardin en Méditerranée.  Il a un côté désuet et classique, il date de 1925 et, fut crée par Jacques Guerlain. Il a un côté spécifique et reconnaissable entre tous, comme tous les Guerlain. Il est d’un chic intemporel. Le nom Shalimar fait référence à un jardin indien, actuellement classé au patrimoine mondiale de l’humanité par l’UNESCO : » Les Jardins de Shalimar, créés sous l’empereur Shah Jahan en 1641-42, sont des jardins moghols où se superposent les influences persanes et les traditions médiévales des jardins islamiques, témoins de l’expression artistique moghole à son apogée. Le jardin moghol se compose d’un mur d’enceinte, d’éléments et d’allées au tracé rectiligne et de vastes pièces d’eau. Les Jardins de Shalimar s’étendent sur 16 hectares et s’étagent sur trois terrasses qui descendent du sud vers le nord. Ils sont de plan régulier, clos par un mur d’enceinte crénelé en grès rouge, découpés en parterres carrés sur les terrasses inférieures et supérieures, et en massifs allongés sur la terrasse intermédiaire, plus étroite ; dans ce décor végétal, d’élégants pavillons équilibrent des plantations harmonieusement concertées de peupliers et de cyprès dont le feuillage se reflète dans les vastes pièces d’eau.« 

jardin et porte de shalimar à Lahore

J’ai longtemps trouvé qu’il sentait la cocotte, et je l’associais aux vieilles dames, à mes grand-mères, mais en fait, ce parfum s’adapte à la peau de la femme qui le porte. Il a un côté chaud-froid, grâce à l’association de notes extrêmement enivrantes et douces, qui ne sont pas écoeurantes grâce à des notes plus acidulées qui viennent les calmer.La vanille douce et sucrée, l’exotique et fort patchouli, le boisé de l’encens, la discrétion hespéridée et poudrée de l’iris et du jasmin, la fraîcheur de la rose et l’acidulé du citron et de la bergamote, en font un parfum énigmatique et sensuel.

Publicités

1 commentaire

Classé dans Beauté, Ma vie de Maman, Mode, Un peu de culture, Voyages

Une réponse à “J’ai 388 mois !

  1. Pingback: Errances olfactives | Lali l'Arlesienne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s