Archives mensuelles : novembre 2012

Après les it-bags, les it-shoes mais jusqu’où ira-t-on pour nous faire consommer ?

Il y a quelques temps, tout le monde claquait une partie de son livret A / la moitié d’un mois de salaire, pour s’offrir un sac hors de prix :  un it-bag. L’objet du désir à peine acquis au prix d’un régime pâtes au beurre -oeufs pendant des semaines, que le modèle devenait dépassé. A moins de s’offrir un Hermès réellement intemporel, et encore il peut être question de couleurs et le temps d’attente de fabrication du sac étant ce qu’il est, vu que ces sacs sont fait main et à la demande, vous finissiez toujours par ne plus être in. En ces temps de crise, les gens recherchent des valeurs refuges, et quoi de plus classique qu’une belle paire d’escarpins, parce que le sac de prix, ça y est, tout le monde en possède un ! Ainsi ai-je remarqué l’engouement de mes copines pour des chaussures de couturiers ou de chausseurs hors de prix et importables au quotidien, certaines même très inconfortables. Toute femme élégante se doit de posséder une paire de beaux escarpins luxueux et classiques, une soit-disant valeur sûre qui finira par s’user et qui deviendra obsolète dès que toutes les femmes en posséderont une. Pour l’usure, il y plus de 10 ans de cela, j’ai moi aussi jadis craqué pour une belle paire d’escarpin de chausseur hors de prix  et ces escarpins se sont usés eux aussi, et ont donc perdu de leur faste. Une valeur refuge que de chausser des Louboutins, des Dior ou des Gucci à ses pieds, une façon de se rassurer, un dernier plaisir face à un avenir incertain, une manière d’être une autre. L’habit est dans tout les cas une façade, un peu comme une carte d’identité qui peut révéler qui l’on est et d’où l’on vient ou ce que l’on aspire à être. Les chaussures finissent une tenue, elles sont un détail qui a son importance. Nous, les filles, pensons que les chaussures sont une véritable arme de séduction, alors qu’au contraire elles font peur aux hommes, parce qu’en fait elle serait un substitut phallique …  Dans tous les cas, moi cette frénésie de chaussures classiques aux prix indécents, me fait bien envie, je me laisserai bien tenter, si je n’avais une Mini qui use ses chaussures à la vitesse grand V et fait que mon désir de belles chaussures s’évapore comme la brume du matin. Ayant donc l’obligation d’avoir des goûts plus modestes, je suis en phase de craquer sur cette paire sur l’outlet de Mango :

A l’approche des fêtes, j’ai envie de paillettes ! Mais ma raison me rappelle à l’ordre :

  • Avec quoi les porteras-tu ?
  • Hormis pour le jour de Noël et le jour de l’an, que tu fêteras en famille et non pas dans un restaurant hype, quand les reporteras-tu ?
  • Tu es enceinte de quasiment 5 mois, trouves-tu raisonnable de te dandiner sur 8 cm de talons ?
  • Te vois-tu aller travailler avec de pareilles chaussures ? Je te rappelle que tu travailles à l’éducation nationale, pas dans la pub ou la communication.
  • Tu as déjà des escarpins blancs, la grande tendance de cet hiver, et peux-tu me rappeler combien de fois par an voient-ils le jour ?
  • Si jamais tu veux craquer, craque plutôt pour une paire noire classique qui ira avec tout et que tu pourras éventuellement mettre de temps en temps pour le travail, en plus tu n’en as plus. 
  • Ou si vraiment tu trouves que des escarpins glitter sont indispensables, craque pour une paire vraiment pas chère et avec moins de talons c’est mieux, le talons trotteur, c’est le truc à avoir cet hiver, genre ceux là : 

escarpins newlook environ 15 euros

Attention chose à ne surtout pas faire : colorier la semelle de ses escarpins en rouge pour faire croire qu’on possède des Louboutins, n’importe quel connaisseur le remarquerait et vous passeriez pour une pauvre fille qui ne peut se payer l’objet du désir et le copie lamentablement. Il vaut mieux assumer ce que l’on a et le porter dignement. Minelli, San Marina, Texto ou même Mango font de très jolis escarpins en cuir, mode et bien finis pour moins de 100 euros.

Poster un commentaire

Classé dans Mode

Pas de commentaires ! Merci

Parfois ma vie ressemble à ça :

genie des alpages f'murrr

Donc ce n’est pas que je n’aime pas ma fille mais là, en ce moment, je sature un peu de sa présence. Elle est adorable, je vous l’accorde mais un peu trop envahissante. Tous les matins, je me réveille avec une Mini à mes côtés dans MON lit. Ensuite je ne peux prendre ma douche tranquillement, elle vient dans la salle de bain, lorsque je m’habille idem, elle débarque dans ma chambre et, le pire c’est que pendant tout ce temps, elle ne cesse de me parler ! Généralement, elle sème ses jouets dans les pièces où elle me suit et commente TOUS MES faits et gestes.

Depuis qu’elle a vu Rebelle, elle se prend pour Merida, il faut dire qu’hormis la couleur et la nature de cheveux, elles se ressemblent : cheveux pas coiffés, esprit rebelle et une énorme envie de faire ce qu’elle veut ! Elle m’identifie à Elinor, la Reine. Elle trouve que nous avons les mêmes cheveux et surtout que je suis comme elle, à lui dire » articule, fait comme ci et pas comme ça …  » et cela l’ennuie autant que Merida .  « C’est normal la Mini, je suis une Maman, comme elle, c’est le rôle des mamans  d’éduquer les enfants ». Le film lui parle donc beaucoup et heureusement, il y a une morale, qui est en faveur des deux personnages. Ouf je suis sauvée ! Le film  est cependant un joli conte original et moderne se déroulant dans une Ecosse moyen-âgeuse, rappelant les légendes celtiques ( les feux-follets, les ours, la sorcière, les dolmens, les Highlands games …) où la princesse ne veut pas être une princesse et n’attend pas passivement son prince charmant. L’histoire est même plutôt centrée sur la relation mère-fille, ce qui nous a bienévidemment touché la Mini et moi.

 

Poster un commentaire

Classé dans Ma vie de Maman, Un peu de culture

Sur une île déserte …

Dans les magazines, souvent lors d’interview de « stars », on leur demande ce qu’elles emmèneraient sur une île déserte? Suivant le magazine, les réponses sont plus ou moins futiles : produits de beauté, mode, lecture, cd, bref plein de choses sensées être indispensables …

Lorsque je lis une interview, j’ai ce côté mégalomane et me demande toujours ce que moi je répondrai si j’étais interrogée. A la question qu’emporteriez-vous sur une île déserte, je répondrais donc :

  • 1 pain de savon pour rester propre, de la crème solaire très grasse pour protéger ma peau du soleil, du monoi pour l’hydrater
  • des rations de survie pour ne pas mourir de faim et garder des forces sans être obligée de manger des insectes !
  • et surtout un téléphone satellite pour donner ma position et qu’on puisse venir me chercher, parce que je n’aimerai pas me retrouver seule sur une île déserte.

Je ne suis pas fan des lieux surpeuplés, j’aime être un peu retirée de la civilisation et du monde moderne, j’ai ce côté vieille hippie  j’aimerai d’ailleurs bien vivre en communauté à la campagne; mais j’ai besoin d’un minimum de gens car je suis une grande bavarde et,  d’un minimum de confort moderne.

Je pourrais répondre tel ou tel CD, mais sur une île déserte comment écouter de la musique sans électricité ! Je pourrais prendre mon Ipod pour patienter mais l’attente risque d’être longue et je risque d’être à court de batterie. Je ne verrais pas l’intérêt d’avoir mon mascara effet faux-cil ni même du fond de teint … Enfin ma réponse ne serait pas glamour, ne ferait pas de pub.

A contrario de l’île déserte, il y a une nouvelle émission qui sera diffusée à partir de lundi sur W9, de grands moments de télévision en perspective… Après Les Ch’tis à Ibiza, à Ischgl et à Mikonos, voici que débarquent atterrissent Les Marseillais à Miami ! Alors après s’être moqué des gens du nord, très à la mode depuis le film de Dany Boon, et un bon vivier pour toutes les émissions de télé-réalité,  voici qu’on va pouvoir découvrir les fautes de français  s’attacher aux gens du sud, autre vivier des émissions de télé-réalité. Oui parce que la productrice (Alexia Laroche-Joubert), nous présente les castés comme des personnages hauts en couleurs, aux caractères bien trempés, fêtards et surtout très attachants.  Alors qu’en penser ? Mon âme de marseillaise, j’ai grandi en centre-ville de Marseille jusqu’à mes 13 ans, me dit « Enfin des compatriotes à la télé ! « , même si je suis sûre que nous aurons la crème sudiste : des cagoles et des kakous.

Les Chtis à Mikonos

Les Marseillais à Miami

Ps: Cagole: n. fem. régional ( sud est). Généralement jeune femme extravertie, un peu écervelé et vulgaire, synonyme de bimbo.

Kakou: n. masc. régional ( sud est). Frimeur sans consistance, le penchant masculin de la cagole !

Poster un commentaire

Classé dans Sans catégorie parce qu'on ne peut pas tout mettre dans des cases

C’est bientôt Noël !

Ca tombe bien Noël, et l’Avent, est ma période préférée de l’année ! Ah le vin chaud, les épices de cannelle, d’anis étoilé, de gingembre, clou de girofle, vanille, les odeurs de fleurs d’oranger, de fruits confits, de fruits secs, de pâte d’amande, de chocolat, d’oranges amères et de clémentines … Ah les journées ultra raccourcies, le froid qui pique, l’espoir de voir tomber des flocons ( très rare par chez moi, soupir et nostalgie de l’Autriche et de ses marchés de Noël enneigés), les santons, les pastorales, les chants de Noël, les décorations et les illuminations dans les villes, l’attente des cadeaux,  la joie de redécorer la maison, d’aller ramasser de la mousse en forêt, de choisir chaque année un thème différent, la bonne odeur du sapin et des biscuits secs, les histoires de Noël que je lis à la Mini, les contes de Noël ( casse-noisette, entre autre) que l’on regarde ensemble à la maison emmitouflées sous un plaid, la joie de faire les magasins pour acheter des cadeaux à ceux qu’on aime …

Bon on se calme premièrement nous ne sommes que le 15 novembre et, de toutes manières, cette année, on est fauché de chez fauché donc pas question de renouveler les santons de la Crèche que la Mini m’a cassé l’an dernier, ce sera plutôt : angoisse de trouver quelque chose avec un budget plus que mini et qui ne fasse pas non plus cadeau ultra mini :/ Même si à la base l’esprit de Noël, c’est d’être en famille et partager un bon repas tous ensemble, ce que la société de consommation semble avoir oublié au profit d’une surenchère de cadeaux !

Et on remercie tout de même en coeur :

  • les hausses d’impôts ( x3 malgré un revenu annuel qui n’a pas bougé), et par avance celle de la TVA, de la mutuelle, du gaz qui verront notre pouvoir d’achat encore diminuer …
  • les suppressions de postes dans l’éducation nationale et donc mon chômage qui dure et mes indemnités qui sont épuisées :

 » Désolé, Mme Larlesienne, mais on a supprimé beaucoup de postes et comme vous faites partie des plus jeunes et des dernières rentrées…je n’ai que quelques heures à vous proposer »

_ Heu c’est une  blague. J’ai  4 ans et demi d’ancienneté. Comment voulez-vous que je vive avec ça, de plus vous savez que j’ai épuisé mes droits au chômage.

_ Faites une demande RSA.

_ Mon mari gagne « trop » !

_ Alors essayez de vous trouver autre chose pour compléter.

_ C’est la crise. En juin vous m’avez assuré que j’aurai un poste à l’année, comme les autres années !

_ Oui mais je ne savais pas qu’il y aurait autant de mouvements et de postes et demi-postes supprimés. De plus, vous avez peu d’ancienneté de contractuelle, donc peu de points. Mais ne vous inquiétez pas à partir de décembre, j’ai deux départs à la retraite et il y aura sûrement des arrêts maladie.

_ !

  • la malchance ou l’étourderie de l’Homme,qui n’a rien trouvé de mieux que d’emboutir une voiture tranquillement garée, et donc de défoncer l’avant de la notre ! Mais il n’a rien, merci de se soucier de lui, c’est le principal. Non mais faudrait vraiment être maudit pour en plus se faire mal quand on roule même pas à 50 Km/h et qu’on traverse un village !
  • la poisse qui semble s’accrochait depuis des mois à nos basques.
  • la soit-disant crise qui pourrit la vie de beaucoup de gens.

Poster un commentaire

Classé dans Ma vie de Maman, Sans catégorie parce qu'on ne peut pas tout mettre dans des cases

Je suis allée au ciné !

Bon je suis allée voir Clochette et le secret des fées, rien de folichons, bien que j’ai tout de même assez apprécié … L’Homme un peu moins, il s’est retrouvé tout seul vers le fond, il n’y avait plus de place à côté de nous, entouré d’enfants et de Mamans qui le regardaient au début bizarrement. Il nous faisait de grands signes et n’a pas hésité à venir nous voir à deux reprises, comme pour prouver qu’il était bien avec nous. L’histoire est une très jolie histoire de tolérance, de différences et de fraternité.

Sinon cela nous a permis de nous dire que moi j’aimerai bien aller voir : Skyfall déjà j’adore le générique avec la voix d’Adèle, ensuite j’aime la collection skyfall d’Opi, surtout le Live And Let Die et le Golden Eye, mais aussi le Die Another Day,  On Her Majesty Service et The World Is Not Enough. Le point commun de mes deux grossesses est mon addiction pour les vernis. 


Je sais cela n’a aucun rapport, ces arguments sont mêmes un peu nuls, mais on ne se refait pas. En gros James semble un über-héro et parfois plus c’est gros, plus ça plaît. Je suis bon public, j’aime bien les James Bond. Je suis une femme et j’aime bien aussi Daniel Craig. Les James Bond ont toujours une certaine esthétique qui plaît aux filles et des scènes d’actions qui plaisent aux garçons. L’Homme est cependant moins fan que moi, préférant attendre la sortie en DVD, pourtant je suis sûre que dès qu’il sera disponible, il voudra qu’on le loue ; par contre l’Homme aime le Seigneur des anneaux, et veut absolument aller voir  Le Hobbit: un voyage inattendu, qui sort le 12 décembre. Il a de la chance, je fais partie de ces filles qui aiment ce genre de films d’aventures fantastiques. Nous nous réservons pour l’Avent, une séance ciné rien que tous les deux pour aller enfin voir un film d’adultes entre adultes !

Poster un commentaire

Classé dans Beauté, Ma vie de Maman, Sans catégorie parce qu'on ne peut pas tout mettre dans des cases, Un peu de culture

Etre enceinte de 4 mois et rentrer dans le jean’s de grossesse de soeurette en taille 36: il n’y a pas de petites victoires !

Le titre veut tout dire et se passe de longs discours … même si je pense que c’est un « faux » 36 et que ça correspond plus à un 38.

Poster un commentaire

Classé dans Ma vie de Maman

La nulle que je suis … ( oui parce qu’en réalité, je ne suis pas parfaite)

vient de s’apercevoir que l’inspecteur Wallander, que j’adore en série, n’est autre que le héro de Henning Menkel que j’ai toujours boudé, je ne sais pour quelles raisons. Les titres ne m’attiraient pas, la couverture ne m’inspirait pas, bref des raisons débiles, n’ayons pas peur des mots. Je ne me suis jamais lancée dans la lecture de ses romans alors que j’ai regardé avec délectation la série télé !

Dans tous les cas, le temps subitement froid me donne une irrésistible envie de lire et de me replonger dans de bons gros livres accompagnés d’un thé aux épices de Noël ( cannelle, clou de girofles, écorces d’orange, anis étoilé …) et, de flémarder devant de beaux livres de peinture ou de mode. Mes finances ne me permettant pas de dévaliser mon libraire, comme je le voudrais, je vais aller dévaliser mes parents, leur glisser quelques idées et, relire certains livres qu’on ne se lasse pas de relire (très rare chez moi, cela ne marche qu’avec la grande littérature). Je ne m’étalerai ni sur l’état lamentable de mes finances ni même sur ma vie professionnelle quasi-inexistante, car cela ne servirait qu’à montrer mon aigreur actuelle, que je ne fais partager qu’à mes proches. J’espère bien rebondir, j’ai cet espoir secret que ma roue tourne ENFIN.

C’est donc en regardant Merlin sur TF1, pleins d’anachronismes et dont les scénaristes ont pris énormément de liberté, trop à mon goût de puriste, que j’ai décidé de ressortir le Lancelot  d’Ulrich von Zatzikhoven. Si le coeur ou la motivation m’en dit, je zieuterai la version en mittelhochdeutsch, l’histoire de faire marcher mes neurones et de me rapeller que j’ai un DEA et que j’ai jadis présenté l’agrégation externe sans grand succès malheureusement.

Comme je suis une fille prévoyante, j’ai toujours un livre non lu d’avance chez moi, ou quelques livres commencés et jamais finis qui traînent. Je ne suis jamais à court de lecture et heureusement, car c’est comme être à court de fond de teint ou de crèmes hydratantes, c’est quelque chose d’extrêmement angoissant, digne d’un Hitchcock.

Mon prochain livre est donc Karoo de Steve Tesich, que j’ai eu pour mon anniversaire mais que je n’ai pas encore pris le temps de lire, livre assez noir.

Sinon dans ce que j’ai envi de lire : il y a tous les livres d’Elif Shafak, auteur franco-turque, découverte au printemps dernier. J’ai adoré Bonbon palace, que j’ai trouvé très bien construit et très riche :

Rosa Candida , je sais que je ne suis pas très en avance mais cela fait plusieurs mois que ce livre me fait envie, il a à priori, tout pour me séduire, déjà il se passe en Islande …

 

 

 

 

 

 

Les morts mystérieuses de l’Histoire.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le dernier J.K.Rowling parce qu’en ce moment elle est ma confiance en moi. Ne chercher pas à comprendre, j’ai dit que je ne parlerai pas de moi !

Poster un commentaire

Classé dans Sans catégorie parce qu'on ne peut pas tout mettre dans des cases, Un peu de culture