Archives mensuelles : juin 2012

Ce qu’il vous faut absolument dans votre garde-robe d’été !

La garde-robe idéale existe-elle vraiment ? Non, cela dépend de votre style et de votre mode de vie. Seulement comme je suis une fille super sympa mégalo, et que je pense avoir la science de la mode infuse, je vais vous délivrer mes indispensables à avoir dans votre garde-robe d’été.

Cette garde-robe s’adresse surtout aux filles trentenaires, mais pas que, mère de famille, aimant la mode et ne voulant pas ressembler à un sac au parc/ à la sortie de l’école ( les grandes vacances sont dans une semaine, mais l’été ne se finit pas à la rentrée scolaire, vous aurez encore tout le mois de septembre pour mettre vos tenues estivales) / de la crèche/ aux courses et au travail. Comme je suis gentille par nature, je vous ai fait une petite sélection à prix soldé, de quelques modèles que j’ai pu repérer, mais n’hésitez pas à aller voir ailleurs, car vous retrouverez ces tendances dans absolument tous les magasins.

Parlons un peu chaussures: vous n’avez pas besoin de collectionner les chaussures, il suffit d’avoir les bonnes paires à porter de pieds.

  • une paire de compensés pas trop hautes qui passe avec tout, pour le travail.
  • une paire de spartiates plates pour quand vous êtes avec les enfants. Evitez les semelles en cuir qui glissent, si vous devez subitement piquer un sprint pour rattraper votre progéniture qui décide de partir en courant dans la direction opposée à la votre. Privilégiez ce genre de modèle qui ne vous donneront aucune ampoule et ne vous boudinerons pas les pieds si comme la majorité des femmes, l’été vous avez tendance à faire de la rétention d’eau :

    Sandales en cuir Comptoir des cotonniers 81 E au lieu de 135 E

  • une paire de sandales fines à talons pour que votre homme n’oublie pas que vous êtes aussi une femme.

Niveau vêtements, il vous faut absolument pour être une maman fashion juste ce qu’il faut :

  • un jean clair. A porter roulotté sur la cheville ou bien long sur des compensées si c’est un flare. Pour ce qui est de la coupe à vous de choisir en fonction de votre morphologie et de ce qui vous va le mieux. A porter avec n’importe quel top ( blouse brodée, en soie, en coton, top foulard, débardeur coton, tunique en lin, chemisier, etc …)

  • un pantalon carotte court + un joli chemisier/ blouse pour aller avec.

Ensemble Caroll veste Emilie 95 E au lieu de 155, blouse Passiflore 55 E au lieu de 65E et pantalon Leonardo 55 E au lieu de 79 E

Eventuellement un chino si vous n’en avez pas déjà un, parce que le chino vous devriez déjà en avoir un depuis quelques temps … Mais connaissant la vie de Maman, je vous pardonne ce petit retard.

Ensemble Caroll pantalon Joseph 55 E au lieu de 79, Blouse Hibiscus 55 E au lieu de 85, sac Miro 180 E, chaussures Calypso 57 E au lieu de 95.

  • une jupe passe-partout qui irait avec au moins deux voire trois de vos tops.

JUPE LIN FEMME TAILLE À REPLIER LONGUEUR DESSOUS GENOUX somewhere 24,95 au lieu de 49,90 E

  • un long jupon en crêpon à porter avec un débardeur loose blanc/ de couleur pastel/ fluo, pour vous la jouer bohème chic.
JUPON LONG CRÊPON

jupon long crêpon somewhere 29,95 E au lieu de 59,90 E

  • un short en coton de ville et un peu large pour ne pas affoler la gent masculine sur votre passage et ne pas sembler tout droit sortie d’un clip de rap, vous n’en avez plus l’âge.

Short à double ceinture bicolore Nafnaf 17,50 E au lieu de 35 E

  • une blouse brodées style blouse hongroise. Aller farfouiller dans vos placards, vous devez bien en avoir une, car la tendance slave , ça fait 10 ans que ça dure ! Ca part, ça revient, pour finir par être un intemporel et un classique.
  • une robe longue avec des fleurs, si vous ne l’avez pas déjà, car c’est tendance depuis 2008. Pour que toutes les petites filles vous regardent avec envie et rapportent à leur maman, « La maman de bip, elle a une robe trop belleeeeeee ! »

Robe longue en soie Angélina Gérard Darel 210 E au lieu de 350 E

  • une robe en jersey noire, un peu large, pas trop moulante mais près du corps, car elle peut très bien passer à la plage comme à la ville, et même pour une soirée en amoureux, il suffit de bien l’accessoiriser.
Main image

robe kookai asymétrique 24,90 E au lieu de 79 E

  • une robe 3 trous chasuble / droite en fonction de votre morphologie, classe et intemporelle en toutes circonstances. Jetez-vous sur les bicolores ou sur les dentelles / guipure/ broderie anglaise qui vous feront passer d’un look Michelle Obama à un look de maman modeuse.

    Robe Holly Caroll 90 E au lieu de 150 E

    Robe dentelle rose candy Naf Naf 55,90 E au lieu de 79, 90 E

    Main image

    robe bicolore en lin kookai 49, 99 E au lieu de 99 E

  • une robe, coupe fin des années 50-début 60, parce que c’est la tendance, que c’est élégant, un brin rétro et que ça flatte toutes les morphologies en marquant la taille et en ayant une longueur genoux. Veuillez cependant à ne pas la prendre trop courte ( exit le mi-cuisse, on s’arrête au dessus du genoux).

Robe city ambre caroll 67, 50 E au lieu de 135 E

  • une robe tunique foulard en soie pour avoir l’air cool et sophistiquée en même temps.
Main image

Mini robe imprimée kookai 49,90 E au lieu de 99 E

  • une robe/un pantalon/ un top, bref un truc dans la tendance de l’été 2012: le motif ethnique, africain/ mexicain, à vous de choisir ce que vous préférez. Moi j’ai une préférence pour le sac ethnique, mais des bracelets peuvent aussi très bien faire l’affaire …

robe imprimé ethnique etam 27,96E au lieu de 39,95 E

Pour ne pas prendre froid, si vous avez la chance de vivre dans un endroit où les soirées d’été sont fraîches :

  • un cardigan.
  • un gilet col V en lin.
  • une marinière.
  • un blazer noir ou rose poudré.

Maintenant si après avoir lu mon article, vous vous dites que vous possédez déjà tout ça, vous êtes une maman fashion et je vous félicite, parce que moi, je n’ai pas encore la robe foulard ni le jupon crêpon …

Si par contre, vous vous mettez à paniquer car vous ne possédez rien, pas d’affolements, vous avez un mois de soldes devant vous, vous n’êtes pas obligé de tout posséder, quelques pièces adaptées à votre style peuvent faire l’affaire et, n’oubliez pas qu’en mode, il faut s’amuser !

Poster un commentaire

Classé dans Ma vie de Maman, Mode

Mon meilleur ami l’été : le blush!

Mon article aurait pu également s’intituler  » Le blush indispensable de l’été » ou « mieux que la terre de soleil: le blush ».

Le blush est l’élément indispensable à avoir dans sa trousse de maquillage. Le produit qu’on ne doit jamais oublier de mettre. On sait toutes qu’il est indispensable en hiver pour réveiller un teint blafard et donner bonne mine, mais ce n’est pas parce qu’on a naturellement des couleurs l’été qu’il faut l’oublier, au contraire. Même les peaux mattes rougissent au soleil, c’est biologique, la chaleur nous fait rougir et nous donne par la même occasion un air sexy, le feu aux joues comme après un moment d’amour. C’est aussi pour ça que les marques se mettent enfin à faire des poudres de soleil avec une touche de rose/rouge, pour que le bronzage soit plus naturel. Exit les teints orangés pas très naturel.

Pour avoir un joli teint, toutes le savent, il faut avant tout une bonne hydratation. Avec cette chaleur estivale, foncez sur les sérums hydratants aux textures légères et hyper hydratantes. Cela vous évitera de briller et de vous retrouver avec une peau toute déshydratée à la fin de l’été (ça sent le vécu, hein …). Par dessus au choix, une crème teintée matifiante ou non grasse pour unifier le teint. Personnellement, l’été, je zappe la poudre matifiante qui a tendance à boucher les pores avec la transpiration, et structure mon visage avec de la poudre de soleil qui matifie aussi très bien. Et c’est maintenant que rentre en scène mon produit chouchou qui change tout : le blush. Comme la peau est plus hâlée, il vous faut un blush plus soutenu, mais vous pouvez jouer des effets grâce aux couleurs et aux textures. Du rose au corail, en passant par du rouge et même de l’orangé, du mat ou de l’irisé, voire même du pailleté, de la texture poudre, crème, gel ou liquide. Les nouvelles textures gel me tentent bien et me semblent plutôt pas mal pour l’été. Personnellement, je préfère les textures crèmes pour l’hiver.

Mes préférés sont des poudrés :

blush subtil pêche intense lancôme, bobbi Brown shimmer blush flame (4), sephora pétale givré n°8, rose diaphane n°7, petit pinceau à blush Chanel

Bobbi Brown flame, pêche intense lancôme, sephora pétale givré, sephora rose diaphane

Bobbi Brown flame, pêche intense lancôme, sephora pétale givré, sephora rose diaphane

Ceux-ci ne sont que ma mini-collection, qui ferait bien rire les blogueuses beauté. Il y a aussi les incontournables Nars et les Benefit. Je n’ai pas encore eu l’occasion de tester les Nars. Je trouve que les Benefit ont des couleurs magnifiques seulement sur moi, ils ne tiennent pas toute la journée et je déteste avoir à faire des retouches maquillage.

Il y a également pleins de nouveautés et le mieux est d’aller voir en magasin le rendu et les couleurs.

Ps: j’ai un peu forcé sur mon bras, afin de bien vous montrer les pigments, mais bien évidement, il faut les estomper et avoir la main légère 😉

Poster un commentaire

Classé dans Beauté, J'ai testé ...

Nos vacances de Heidi dans la montagne !

Cet été, nous avions prévu de partir fin août dans les Alpes autrichiennes, dans le Tyrol oriental plus précisément, entre les alpes autrichiennes et les dolomites italiennes, je voulais dormir en Autriche mais avoir vu sur les Dolomites italiennes. Je voulais revoir l’Autriche et accessoirement entendre un peu parler allemand correctement. Je vous entends déjà, « si tu veux entendre de l’allemand, ne va pas à la frontière italienne », mais dans le haut-Adige, on parle allemand, voilà, je n’étale pas ma culture mais c’est une région autonome d’Italie, où la langue officielle est l’allemand. Nous voulions aller dans l’Ötztal, vous savez où l’on a trouvé Ötzi, cet homme préhistorique congelé dans les glaces. Je voulais le rencontrer, ce n’est pas tous les jours qu’on peut-être face à un homme préhistorique, sachant qu’il repose au musée de Bolzano et qu’il est maintenant visible du public.

 Ötzi

Fichier:Clothes of Ötzi, Naturhistorisches Museum Wien.jpg

J’avais donc trouvé une  » almhütte », chalet d’alpage à louer à environ 2000m d’altitude, à un prix correct et avec un confort assez désuet ( électricité grâce à des panneaux solaires, eau de source, chauffage et cuisine au poele à bois …), bref des vacances à la Heidi. L’Homme et moi-même ayant été bercés par le dessin-animé, nous sommes très excité à l’idée de vivre un peu les aventures de cette héroïne, même si Heidi vit en Suisse mais on ne va pas chipoter et regrouper son mode de vie à tout l’arc alpin, car c’est le même dans toutes les Alpes, ne soyez pas plus puristes que moi. La Mini a elle aussi découvert les aventures d’Heidi et on se dit que ça ne peut que lui plaire. L’Homme se montre très enthousiaste à l’idée de passer des vacances qui nous couperaient du quotidien et de la vie moderne. Des vacances écolo, un peu Bobo certes, mais, on a un potentiel bobo, enfin sans le côté bourgeois du compte en banque bien fourni, mais un jour qui sait on sera riche… On s’imagine déjà avec la Mini passer une dizaine de jours dans cet environnement idyllique, coupé de la civilisation, faisant un break total, profitant de la nature de la haute montagne et de paysages à couper le souffle. Le rêve ne fut cependant que de courte durée, puisque le lendemain de ma trouvaille, je recevais un courrier me signifiant que mes allocations chômage prenaient fin. Un revenu en moins fait mal au budget, en même temps, nous sommes habitués car même lorsque je travaillais, j’avais toujours des problèmes de paiements durant l’été et nous devions toujours faire avec nos maigres économies et le seul salaire de l’Homme. Un peu inquiet, l’Homme me dit qu’il va travailler plus pour pallier à ce manque et demander une augmentation. Il a obtenu son augmentation. Première réjouissance, de quelques secondes, car qui dit augmentation, dit pas de vacances! Les vacances sont donc remises à plus tard. Tant pis, on partira aux vacances de la Toussaint, quand j’aurai de nouveau un salaire et que l’Homme pourra poser des congés, car personne ne veut partir pendant les vacances de la Toussaint. en même temps qui voudrait partir quand il fait froid et qu’il pleut, à la Toussaint où que vous soyez, le temps est toujours pourri !

Je continue cependant d’espérer de pouvoir partir en vacances grâce à un don du ciel, je vais aller faire brûler un cierge, on ne sait jamais, et garde ma bonne trouvaille de vacances pour une prochaine fois. Voilà, je passerai mes vacances dans le sud de la France où je vis déjà, sans grand dépaysement. Je profiterai de la plage au petit matin, quand la horde de touristes écrevisses cuve ses excès de la veille. Nous braverons les moustiques, pour aller nous rafraîchir le soir, quand cette même horde se refait des anti-corps dans les restaurants douteux du bord de mer. Je profiterai du grand jardin bucolique de mes parents qui ne veulent toujours pas de piscine et qui n’auront encore pas monter l’auto-portée que j’ai acheté pour chez eux, l’avantage, il faut toujours voir le bon côté des choses, c’est que lorsque j’aurai un jardin, j’aurai déjà une piscine quasi neuve. Vivant en appartement, je pense bien aller un peu squatter chez eux l’histoire de changer un peu d’environnement et d’air, même si ce n’est à qu’à 70 km. Bon je ne vais pas me plaindre, on a prévu de se faire quand même un week-end prolongé quelque part, l’histoire de nous dépayser et puis on ne sait jamais ce que la vie nous réserve …

Poster un commentaire

Classé dans Ma vie de Maman, Un peu de culture, Voyages

Première baignade

Aujourd’hui, la Mini et moi sommes allées prendre notre premier bain de mer de l’année ! La matinée fut très agréable, pas comme le reste de la journée, car aussitôt rentrée à la maison, elle a enchaîné les caprices, jusqu’à déchirer son t-shirt. Nous sommes arrivées vers 9h30, il n’y avait presque personne, le soleil était déjà haut dans le ciel mais pas encore brûlant. Nous sommes reparties après le repas de midi, vers 12H30, à l’heure où la foule arrivait … La mer était un peu froide à mon goût mais il parait que c’est bon pour la circulation du sang.

4 Commentaires

Classé dans Ma vie de Maman

Demain c’est les soldes !

Avis à toutes celles qui veulent faire des folies, non pas des folies de leur corps mais des folies consuméristes, les soldes commencent demain.

Cette année, je ne les ferai pas. Je vais faire l’impensable et être en « no buy » pendant les soldes. J’ai pas mal acheté avant les soldes et beaucoup trop de dépenses prévues à mon goût, et une garde-robe bien remplie.

Pour les chanceuses qui pourront se faire plaisir, voici quelques conseils afin de résister à une journée de shopping en période de soldes estivales. L’été est enfin là et les températures sont donc élevées, voici quelques règles à respecter:

  • Règle n°1: pratique tu t’habilleras.  La tenue idéale des soldes, c’est de combiner quelque chose de pratique pour les essayages, infroissable pour ne pas vite ressembler à un chiffon et qui permette plusieurs associations, l’histoire de ne pas essayer un top en culotte ou un jean en soutien-gorge ou pire de demander un haut/ bas pour essayer et de se trouver tenter de l’acheter. Un short de ville, un débardeur en coton un peu loose et une paire de birkenstock (vite enlevées pour essayer des chaussures et super confort), me parait être un bon compromis. Ce n’est pas la tenue la plus élégante mais, c’est confortable pour les petons et plus pratique qu’une robe. Pour ne pas sembler aller à la plage, on n’hésite pas à mettre quelques jolis bijoux et on soigne son maquillage.
  • Règle n°2: un sac à bandoulière tu porteras. Afin d’avoir les mains libres et de ne pas avoir le dos en compote à la fin de la journée, car tu auras fatalement les pieds et les jambes gonflés à l’issu de ton escapade, tu ne le chargeras pas trop et tu pourras donc y mettre tes petits achats qui ne t’encombreront point et que tu ne risqueras pas d’oublier dans une cabine d’essayage ou dans un rayon.
  • Règle n°3: une liste tu feras et à cette liste tu te tiendras. Une liste est bien pratique, cela te permettra d’acheter, ce dont tu as besoin ou ce que tu avais pu repérer auparavant. Avec cette folie de la promotion, tu serais tentée d’acheter quelque chose d’importable, qui ne serait pas ton style ou que tu aurais déjà et qui resterait dans ton placard même pas désétiquetée.
  • Règle n°4: un budget tu établiras et tu ne le dépasseras pas. On laisse la CB à la maison et on part avec son budget en liquide, afin de ne pas mettre son compte bancaire dans le rouge ou de claquer toutes ses petites économies si durement épargnées. Petite astuce: jeter un oeil sur les nouvelles collections automne non soldées , afin d’y faire quelques repérages et garder son argent pour plus tard.
  • Règle n°5: au petit matin à l’ouverture, tu iras. Lorsque tout est encore bien rangé, que la foule n’a pas encore envahit les boutiques et que tu as encore les idées bien claires, ça évite les achats que tu pourrais regretter.
  • Règle n°6: accompagnée de quelqu’un d’objectif et qui aime le shopping, tu te rendras. Oublie ton homme à la maison, car lui en aura vite marre, te trouvera de toutes façon toujours belle quoique tu essayes, et voudra se débarrasser de la besogne au plus vite.
  • Règle N°7: le vêtement tu essaieras et ta taille tu achèteras. Et non pas la robe de tes rêves une taille en dessous en te disant, que tu vas maigrir, parce que tu n’as pas encore maigrir, que tu ne maigriras sûrement pas et que même si tu arrives à maigrir, la coupe ne t’iras peut-être pas forcément ; ni même cette même robe deux tailles au dessus, en te disant que tu la reprendras, car tu n’es pas couturière et tu ne la retoucheras pas. Cela vaut aussi pour les chaussures, ton pied ne changera plus jamais, sauf si tu as 12 ans et tu n’as plus 12 ans depuis bien longtemps.
  • Règle N°8: avec attention tu achèteras. Regardes bien les étiquettes et la qualité du tissu, les conditions de lavage et vérifie que le vêtement ne soit ni tâché ni abîmé.
  • Règle n°9: les soldes cosmétiques tu n’oublieras pas. On peut vraiment faire de bonnes affaires sur le maquillage et les crèmes de grandes marques.
  • Règle n°10 : du plaisir tu prendras, parce que sinon reste chez toi devant un bon livre/ film, ou va plutôt à la plage/ à la piscine/ te balader.

Bon shopping !

Poster un commentaire

Classé dans Mode

Comme un parfum d’Inde …

En accord avec la chaleur ambiante, j’ai enfilé un haut en madras, un jupon blanc et me suis aspergée de Taj Sunset d’Escada.

Taj Sunset est un des rares Escada que j’aime. Il sent bon le sucre et les fruits exotiques et est très chaud tout en étant très rafraîchissant. Paradoxal, non pas vraiment. Comme les escada sont éffémères, j’ai racheté un gros flacon aux soldes d’hiver, dans ma petite parfumerie de quartier et j’en ai donc pour tout l’été. Taj Sunset est l’évocation d’un voyage en Inde, une fête à Goa, alors rien de mieux qu’un haut en Madras et un jupon pour le mettre en valeur. Le Madras est un tissu à chaîne en soie et  trame de coton originaire de la ville de Madras ( ville fondé par la British East India Compagny et rivale de Pondichery) actuelle Chennai en Inde du Sud. Ces fils de couleurs vives forment généralement des carreaux ou des rayures. De part son tissage, le Madras a un aspect froissé. Les créoles adoptèrent ce tissu.

Sinon dans le genre parfum m’évoquant l’Inde que je ne connais pas, il y a aussi Escale àPondichery de Dior. Pondichery est un ancien comptoir français du sud est de l’Inde. Un parfum frais, qui n’a rien à voir avec le premier. Il sent bon le thé noir et la cardamone. J’adore son odeur mais sur moi, il ne tient pas et je dois en remettre 3 fois par jour au minimum !

Si vous aimez les odeurs qui ne sentent pas comme tout le monde allait sentir un jardin après la Mousson d’Hermès: citronnade au gingembre, herbe mouillée, cardamone, coriandre, poivre et vetiver. Un parfum frais presque masculin, une autre vision de l’Inde. 

Poster un commentaire

Classé dans Beauté, Mode, Voyages

Les chansons d’amour et le rôle de la musique dans nos vies.

Aujourd’hui je vais vous parler un peu cinéma. Avec la chaleur qui arrive, il faisait déjà 28°C à 8h du matin aujourd’hui, j’ai décidé de regarder le film Millénium de David Fincher. Ce film ne me disait rien, d’abord parce que j’ai adoré lire les livres et que je m’étais faite, comme toujours quand je lis, mon film dans ma tête et puis parce que j’ai beaucoup aimé l’adapation suédoise. Je connaissais l’histoire par coeur, je n’ai donc pas été très attentive au film, j’aurai même dû faire mon repassage devant mais il était trop tard quand je me suis fait cette réflexion. Cependant, il a réussi à me captiver. Je préfére la Lisbeth suédoise et ai trouvé que les personnages étaient un peu trop américanisés. La scène de viol était assez violente sûrement dû à la musique, car c’est du David Fincher, tout est extrèmement travaillé, la lumière, la musique, la manière de filmer. J’ai donc trouvé le film plutôt bien fait et pas si aussi décevant que ce à quoi je m’attendais Avant j’étais souvent déçue des adaptations cinématographiques, notamment celle de Harry Potter, mais là malgré les petites divergences par rapport à l’histoire ça reste une adaptation correcte, bien que le réalisateur ait pris le parti de centrer son histoire sur Lisbeth et Mickael plutôt que sur l’enquête policière comme dans le roman. C’est dommage, car l’enquête est très bien ficelée dans le roman. Parallèlement à ça, il manque le moment où Lisbeth revit la scène où elle a brûlé son père, scène essentielle qui annonce le deuxième tome. Lisbeth semble aussi plus attachée à Mickael alors que dans le roman c’est le contraire. En tout cas la musique a son propre rôle dans le film. Il faut bien que je vous en parle, c’est le titre de l’article !

Ensuite pour comater tranquillement et me remettre du mariage à Pau de ce week-end, mariage très bien où l’on s’est bien amusé dans un cadre magnifique, j’ai choisi de regarder en VOD, L‘amour dure 3 ans de Frédéric Beigbeder. 4, 99 E pour ça, j’aurai du m’abstenir. J’avais bien aimé le livre, lu il y a plus de 10 ans, et entendu beaucoup de critiques élogieuses, je pensais passer un bon moment… Vous aurez compris que je ne ferai pas l’éloge de ce film qui m’a ennuyé, pourtant j’aime les comédies romantiques. Au bout de 30 minutes, je suis allée me préparer mon repas de midi, ensuite après avoir englouti mon assiette, j’ai allumé l’ordinateur et regardé les photos du mariage de ce week-end et celles de mon mariage. A chaque fois que j’assiste à un mariage, je ne peux m’empêcher de repenser au mien et regarder nos photos. Bref ce film ne m’a pas passionné, je n’ai même pas réussi à rentrer dedans. Je l’ai trouvé sans intérêt, autant le livre m’avait fait rire, autant le film ne m’a rien fait. Beigdeder devrait rester à l’écriture et ne pas réitérer son expérience cinématographique. Rien ne vaut un bon Woody Allen pour parler de l’amour d’un point de vue intellectuel, frais et comique. Chez Beigbeder, je n’ai pas retrouvé le côté intello, mais plutôt le côté dépravé et pauvre mec, bref le mec qu’on fuit toute ! Durant le film, on voit l’importance des chansons d’amour du héros, le fait que cette chanson de Michel Legrand le rapproche de son amoureuse Alice, cela semble, mais je dis semble car rien n’est très clair et j’ai trouvé le film très mal construit, être le fil conducteur.

Lors du mariage de ce week-end, nos amis ont ouvert le bal sur leur chanson, l’Homme et moi avions lamentablement ouvert  le bal sur Le beau Danube bleu de Strauss. J’ai trouvé ça très romantique, avant de réaliser qu’avec l’Homme nous n’avions pas de chanson à nous ! Un autre couple d’amis, nous a aussi avoué ne pas avoir de chanson à eux, ce qui m’a un peu rassuré car les autres couples avaient tous leur chanson ! Parfois je me dis que l’Homme et moi avons une relation qui manque un peu de romantisme …

Poster un commentaire

Classé dans Sans catégorie parce qu'on ne peut pas tout mettre dans des cases